Samouïl Feinberg, sonates pour piano nos 1 à 6

L’effet de curiosité de cette nouveauté qui paraît aujourd’hui et s’inscrit à la suite des CD Kapustin et Roslavets est grand, car Samouïl Feinberg (1890-1962) est surtout connu comme pianiste (il incarna la tradition du Clavier bien tempéré en URSS) et pédagogue. Il a pourtant composé 12 sonates, enregistrées il y a 15 ans par Bis. Les six premières prolongent Scriabine dans leur univers harmonique et sur le mode d’un bloc compact de 7 à 13 minutes. Se démarque de cette production la 3e Sonate : 25 minutes sombres avec une marche funèbre. Est-ce parce que cette Troisième est si touffue, avec une sensation de déluge de notes qui rappelle un peu la « musique de pianistes pour pianistes », que les Sonates nos 4 à 6 (1918-1923), subtiles dans l’exploration des ressources sonores du piano, semblent les plus intéressantes ? Attention, tout cela est de la musique noire et alambiquée. Il faut en quelque sorte avoir assimilé Scriabine, aimer Medtner et s’intéresser à Szymanowski pour avoir quelques clés d’accès à l’univers de Feinberg.

Écoutez Sonates pour piano n° 1 à 6

Samouïl Feinberg

★★★ 1/2
​Classique

Sonates pour piano nos 1 à 6. Marc-André Hamelin, Hype-rion CDA 68233