Little Misty, Little Misty

Formés à l’école du jazz, la compositrice et chanteuse Kathryn Samman et son complice guitariste également compositeur François Jalbert proposent un premier album de chansons originales sous le nom de Little Misty. Presque tout beau, mais surtout trop lisse, ou plutôt prudent dans la recherche d’une zone franche située quelque part entre folk, rock indé et chant jazz classique. Ainsi, c’est avec des compositions telles que la superbe Keepe, s’approchant d’un mélodieux soul-blues, ou encore la méditative Blurry Lines, au cœur de l’album, que Little Misty semble le plus à l’aise, avec des orchestrations fines s’appuyant notamment sur le jeu du pianiste-claviériste Jérôme Beaulieu (MISC). À l’opposé, le rock tendance prog-jazz The Path et ses élans de guitare électrique fâchée paraissent hors de propos sur ce disque plus acoustique qu’électrique, plus atmosphérique qu’exutoire, parsemé de clins d’œil à la grande chanson populaire américaine (Jimmy Boy) ou encore à la musique des Appalaches (Rain Won’t Wait).

Little Misty

★★★
Folk

Little Misty, Indépendant