Blue, Rosie Valland

Du Céline alternatif, ce Blue ? C’est un peu beaucoup l’intention. La gagnante du GAMIQ de EP pop de l’année (2018) pour Synchro s’est très volontairement inspirée de l’album D’eux de la planétaire diva (et non du Blue de Joni Mitchell). Rosie Valland signe ou cosigne tout : textes, musiques, réalisation, arrangements. L’acolyte Jesse McCormack est encore là, mais en soutien discret. On retrouve aussi une Émilie Proulx parmi les choristes. Une équipe de la marge pour un album qui cherche très fort le centre. Et ne le trouvant pas, se retrouve un peu nulle part. Les mélodies ne débouchent pas sur des refrains qui lèvent, faute de refrains, et les arrangements qui se veulent à la Goldman sont surtout répétitifs : la manière sans l’efficacité. Dommage pour ces textes de qualité, en forme de lettres bienveillantes à un ami (ou à soi-même) : les mots glissent sur la surface trop lisse, les sentiments pourtant vifs s’affadissent dans les trop mornes cordes. Pour qui, ce disque ? Je me le demande.

Écoutez Chaos

Blue

★★
Chanson

Rosie Valland, Secret City Records