Collecte record mais redevances décevantes

Les collectes issues de la sphère numérique ont augmenté de 38% en 2019.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Les collectes issues de la sphère numérique ont augmenté de 38% en 2019.

La SOCAN, la plus grande société de gestion de droits d’auteur en musique au Canada, a dévoilé mardi avoir connu pour 2019 une collecte record, dépassant pour la première fois le plateau des 400 millions.

L’organisation qui se félicite d’avoir un membership en pleine croissance note toutefois « qu’il est temps d’améliorer radicalement et rapidement les taux de redevances » provenant de la diffusion en continu (streaming).

Le chef de la direction de la SOCAN, Éric Baptiste, s’inquiète par ailleurs pour la pérennité des contenus canadiens et leur découvrabilité à l’ère numérique. « Si la création musicale, le coeur même de l’industrie canadienne de la musique, n’obtient pas rapidement du soutien par le biais de règles mises à jour, il pourrait fort bien y avoir de graves conséquences économiques et culturelles. »

405,5 

Le montant estimé, en millions, des collectes totales de la SOCAN pour l’exercice financier 2019. Ce montant représente une hausse de 8 % par rapport aux 375 millions recueillis en 2018.

38 %

Les collectes issues de la sphère numérique ont augmenté de 38 % en 2019, passant de 62,5 millions en 2018 à 86,1 millions l’année dernière.

67 $

Les membres SOCAN ayant touché des redevances en 2019 ont obtenu en moyenne 67 $ provenant du numérique. Si l’organisation estime ce chiffre « trop faible », elle précise qu’il s’agit tout de même d’une augmentation de 13 $ (24 %) par rapport à la moyenne de 54 $ en 2018.

88,5

Ce sont les revenus, en millions de dollars, de la SOCAN en 2019 provenant des sociétés étrangères. Ce montant, un record, était de 75 millions en 2018.