Duos, Julien Clerc et invités

Il a le mérite d’être clair, Julien (ce bête jeu de mots vous est offert gracieusement) : ce disque de duos s’intitule Duos. Qui plus est, notre transparent chanteur ne se la joue pas grégaire, pas même complice. Pas une seule photo bras dessus bras dessous. Pas de familiarité factice. À la dernière page du livret, Juju remercie tout le monde et puis voilà. Les duos, on le sait, on le saura, c’est pour racler un max d’euros, et pourquoi pas ? On ne jugera point du degré de proximité de chacun avec le vieillissant beau gosse : c’est sans importance. Le cher Paul-Alain Leclerc chante sans effort ses immortelles, et n’importe qui ferait l’affaire pour le pairage. Cette voix se mêle mal, de toute façon. Ça ne colle vraiment pas avec les garçons (Pagny, Cabrel, Calogero, tous corps étrangers sauf l’étrange Philippe Katerine), et c’est toujours charmant avec les filles (épatante Zaz, poignante Sandrine Kiberlain, élégante Carla Bruni). Êtes-vous surpris ? Julien non plus.

 

Julien Clerc et Zaz - Ce n’est rien

Duos

★★
Duos

Julien Clerc et invités, Si on chantait / Parlophone / Warner