Colorado, Neil Young et Crazy Horse Reprise

Au lieu de repeindre la bâtisse quand ça écaille, Neil Young décape. Il appelle alors Crazy Horse pour l’aider : avec ces ouvriers-là (dont Nils Lofgren emprunté au E Street Band de Springsteen), le boulot est vite accompli. Ces aguerris n’ont pas peur de se salir. Guitares bien tranchantes, basse boulet, batterie massue, ils sont bien équipés. La maison sent le bon bois, les chansons dans leur plus rude état résonnent comme elles ont besoin de résonner. Neil, avec Crazy Horse, se remet à faire des chansons avec des longs solos (She Showed Me Love) et des refrains qui soulèvent (Rainbow of Colors), avec des harmonies à la fois riches et approximatives. Il retrouve le bon bruit de la protestation, Shut It Down est aussi fâchée que l’était Ohio. Le bois nu libère toutes les strates du passé, y compris les incrustations fondatrices de Buffalo Springfield (Green Is Blue) et de CSNY (Milky Way). Le combat peut continuer, la musique peut encore servir. Salutaire chantier.

Écoutez She Showed Me Love

Colorado

★★★★
Rock

Neil Young et Crazy Horse Reprise / Warner