La veuve de Johnny Hallyday veut perpétuer sa mémoire

Laeticia Hallyday a assuré la promotion avec des interviews dans des médias choisis scrupuleusement.
Photo: Christophe Archambault Agence France-Presse Laeticia Hallyday a assuré la promotion avec des interviews dans des médias choisis scrupuleusement.

Laeticia Hallyday a « plein de projets » pour perpétuer l’héritage de son mari, notamment le lancement d’un musée et d’une école de musique, « des projets qui tenaient à coeur » au chanteur Johnny, décédé en décembre 2017, a-t-elle confié samedi sur la radio RTL.

Johnny Hallyday est présent plus que jamais en France : son 51e album studio, Mon pays c’est l’amour, un album posthume, a bénéficié d’une mise en place exceptionnelle de 800 000 exemplaires vendredi dernier par Warner Music France. Vendredi, il se serait vendu à 300 000 exemplaires.

Parallèlement à la sortie du disque, sa veuve, Laeticia Hallyday, a assuré la promotion avec des interviews dans des médias choisis scrupuleusement : l’hebdomadaire Paris Match jeudi, le journal télévisé de 20 h de la chaîne TF1 vendredi et une émission spéciale sur RTL samedi.

Laeticia Hallyday a évoqué l’idée de la création d’un musée, et aussi d’une école de musique, mais sans pour autant donner de précisions sur leur conception, leurs modalités, des lieux envisagés ou d’éventuelles échéances : « Je veux continuer à le faire vivre, continuer à faire vivre son art, sa passion… », dit-elle.

Par ailleurs, Laeticia Hallyday demeure engagée dans une bataille judiciaire autour du testament américain de Johnny, qui déshérite à son profit les premiers enfants du chanteur, Laura Smet et David Hallyday.

« C’est compliqué, parce qu’il y a beaucoup de choses qui sont orchestrées. Il y a beaucoup de haine, de mépris, d’humiliation, des mensonges qui vous font mal », a-t-elle déclaré.

Pour elle, « c’est vraiment une histoire qui aurait pu rester en famille, dans la dignité et la pudeur ».

À moins que les deux parties ne trouvent un accord d’ici là, une audience aura lieu le 30 novembre pour décider de la compétence ou non du tribunal de Nanterre pour trancher la question de la succession de Johnny Hallyday.