La boîte de Pandore, Karin Clercq

En arriver au quatrième album, de nos jours, tient de l’exploit. Quand chacun des précédents a tenu promesse, la consécration semble à portée. Seulement voilà, pour l’auteure-compositrice-interprète belge comme pour la plupart des artistes, l’époque n’aime pas les quatrièmes albums. Il se trouve que PIAS, la compagnie de disques, a déserté. Alors quoi ? Sociofinancement, soutien d’organismes, amis musiciens, voilà tout de même ce disque, et la victoire n’est pas petite. Dès la bien nommée J’avance, cela s’entend : mélodie, propos, instrumentation, arrangement, tout s’est allié pour élargir l’horizon. Base piano, battements électros, ambiances à la fois dansante et psych, la chanteuse a tout exprimé fortement à travers ce disque, souffrance et colère en alternance. « Pourquoi on a tous du mal à changer de refrain ? / Pourquoi le verre à moitié vide et pas à moitié plein ? » se demande Karin. L’album est sa réponse, pleinement assumée. Avec une reprise de Madame rêve, tiens ! Sortie prévue le 16 novembre.

 

Écoutez La boîte de Pandore

La boîte de Pandore

★★★ 1/2
Chanson

Karin Clercq, Indépendant (Gabal)