Notre choix à Osheaga

Le rappeur québécois Loud
Photo: Francis Vachon Le Devoir Le rappeur québécois Loud

Le gros nom : Arctic Monkeys

Quatre ans après leur dernier passage à Osheaga, les Britanniques d’Arctic Monkeys seront de retour à Montréal, samedi soir, alors qu’ils occupent le haut de l’affiche du festival. Leur tout dernier disque, Tranquility Base Hotel & Casino, paru en mai, risque d’être bien représenté lors du spectacle.

De 21 h 20 à 22 h 50 sur la scène de la Rivière

 

La découverte : Alice Merton

Ça commence bien pour l’auteure-compositrice-interprète Alice Merton. Avec en poche un simple EP, No Roots, celle qui a passé sa vie à changer de pays a rapidement atteint le haut des palmarès avec la pièce homonyme de son disque. Les fans de Feist ou de Florence + The Machine y trouveront leur compte.

Sur la scène de la Montagne de 13 h à 13 h 30

 

Le choix québécois : Loud

Si Loud est probablement l’artiste québécois le plus connu en France en ce moment, il fait quand même mentir l’adage que nul n’est prophète en son pays. Le rappeur a d’ailleurs trouvé une case horaire de choix samedi à Osheaga, un fait rare pour un Québécois, francophone de surcroît.

Sur la scène des Arbres, de 18 h 30 à 19 h 20