Benevolo, Hervé Niquet

Alpha produit des SACD ? Ça, c’est une bonne nouvelle ! Et avec des productions de cette tenue et de ce type, nous sommes preneurs. Le disque est certes aussi (excellemment) lisible en CD stéréo, mais si vous êtes équipés pour une lecture en multicanal, ne manquez une telle parution sous aucun prétexte. Car la spatialisation est partie intégrale de l’expérience sonore de ces oeuvres à 16 voix, où le choeur est réparti autour du chef d’orchestre. Orazio Benevolo (1605-1672), fils d’un pâtissier français installé à Rome nommé Bénévot, y devint un maître de la musique polychorale. Hervé Niquet décrit à juste titre sa musique comme un « déferlement de sensualité et de suavité ». La polychoralité est enrichie par des groupes instrumentaux de différentes compositions associés à chaque choeur. En interprète avisé, Hervé Niquet évite la surchauffe d’une accumulation de gerbes musicales en intercalant tel Motet de Palestrina, tel plain-chant ou telle Canzon de Frescobaldi. Si ce disque ne finit pas CD baroque de l’année, il n’en sera pas loin !

Benevolo

★★★★ 1/2
Classique

Missa si Deus pro Nobis à 16 voix, Magnificat à 16 voix, Le Concert Spirituel, Hervé Niquet, Alpha SACD 400