Notre choix au Festival international de jazz de Montréal

La valeur groove : Lonnie Smith
 

Photo: Mathieu Bitton


Après John Medeski et Mark Guiliana, c’est l’organiste Dr. Lonnie Smith (notre photo) qui dispose de la troisième carte blanche de ce 39e FIJM. Et pour sa deuxième soirée, il sera entouré vendredi de huit autres musiciens… et d’un album (Evolution) passablement groovy merci. Orgue Hammond en vedette.


Au Gesù à 18 h
 

En extérieur : Lakou Mizik

Groupe formé en 2010 après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, Lakou Mizik intègre des musiciens aux parcours fort différents — autant dans l’âge, le style que l’appartenance religieuse. La musique ? Racine et twoubadou, mais aussi rap et dancehall. Absolument vivante, en toute chose.


Vendredi et samedi, 20 h, angle De Maisonneuve et Clark

 

En club : Misc 
 

L’ancien Trio Jérôme Beaulieu, qui s’appelle maintenant Misc, poursuit son travail d’exploration de la musique électronique. L’an dernier, le groupe avait interprété l’intégrale du premier album de James Blake. La formule change un peu cette année, avec un spectacle fait de compositions, mais aussi d’adaptations de chansons électro.


22 h au Dièse Onze