Les 20 ans de Francos de Catherine Durand

Celle qui a foulé la grande scène des Francos en 2001 se retrouve dans la série «Les découvertes» cette année.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Celle qui a foulé la grande scène des Francos en 2001 se retrouve dans la série «Les découvertes» cette année.

Une carrière dans la chanson, éternel recommencement ? Un peu, oui, quand on consulte le dépliant de la programmation des Francos et que l’on y trouve une Catherine Durand — et une Catherine Leduc — dans la série extérieure « Les découvertes », au même titre que Dave Chose et Lou-Adriane Cassidy. Relativisons : une programmation est un tas de cases à remplir, et ces appellations ne sont pas trop contrôlées.

C’est vrai que les scènes, avec les années, sont devenues plus petites, plus intimes. Mais je continue d’y avoir ma place.

L’important, pour Catherine Durand, c’est qu’elle se produit à nouveau aux Francos. Alors qu’elle s’apprête à célébrer ses vingt ans de disques et de spectacles, ça compte. « Les Francos ont toujours été très importantes pour moi. Elles ont été là dès mes débuts. Ça a commencé fort avec le Spectrum… ! J’ai ensuite eu la “grosse scène” de l’époque un vendredi soir, en 2001, c’était noir de monde… J’ai aussi été invitée dans quelques grands spectacles à la Place des Arts : Hommage à Fiori, Hommage à Claude Léveillée, Carte blanche à Renée Martel… J’ai fait Toutes les filles, et un spectacle avec Michel Rivard au Cabaret Juste pour rire. Certaines années, j’ai été dans trois shows différents dans les mêmes Francos… »

Lieu variable, industrie changeante, mais présence constante. C’est l’essentiel. « C’est vrai que les scènes, avec les années, sont devenues plus petites, plus intimes. Mais je continue d’y avoir ma place. » Le spectacle de jeudi, présenté sans chichis à l’angle de Jeanne-Mance et De Maisonneuve (dès 18 h), est une fin d’étape. Catherine achève ces jours-ci le mixage d’un album anniversaire où elle revisite ses chansons majeures, à paraître cet automne. « Je présente mon spectacle de La pluie entre nous, que j’ai donné pendant la dernière tournée. Ce sera d’ailleurs la dernière fois que je le présenterai à Montréal. »

Appel du genou aux programmateurs : on imagine tout naturellement une fête d’auteurs-compositeurs et d’auteures-compositrices autour d’elle. Et si c’était les autres qui chantaient du Catherine Durand, tiens ? « Ce serait évidemment un grand honneur. Vraiment. Comme je suis en ce moment en mode “relecture”, je serais bien curieuse d’entendre d’autres artistes que j’aime et que j’estime s’approprier mes chansons et les livrer différemment. Une chanson peut avoir tant de vies différentes, tant de couleurs différentes. C’est ce qui fait qu’elle reste vivante. Je me souhaite très fort un spectacle-hommage aux Francos 2019 ! Ce serait un beau vent dans le dos. »

À 18h, sur la scène Hydro-Québec, angle De Maisonneuve et Jeanne-Mance