À voir aux Francos de Montréal

Ludovic Alarie

 

Le jeune chanteur et guitariste Ludovic Alarie vient présenter sur scène ses pièces calmes et feutrées, idéales pour commencer sa soirée de Francos. Le musicien, qui a enregistré son disque L’appartement avec les gars de Plants and Animals, fait dans une chanson cyclique, plutôt folk mais avec des touches de rock et de sons synthétiques. On ne réveillera pas les morts avec ça, mais on plongera dans une bulle douillette.


Samedi à 18 h, à l’angle des rues Clark et De Montigny.

 

Clara Luciani

Photo: François Guillot Agence France-Presse Clara Luciani

« Hé toi / Qu’est-ce que tu regardes ? / T’as jamais vu une femme qui se bat ? Suis-moi / Dans la ville blafarde / Et je te montrerai / Comme je mords, comme j’aboie », chante Clara Luciani dans la très accrocheuse pièce La grenade. Celle que Les Inrocks ont surnommée « la nouvelle perle pop française » et qui s’est fait connaître avec son ancien groupe La Femme a fait tourner les têtes avec son premier disque solo Sainte-Victoire. Les mots sont bien en avant, mais Luciani groove aussi pas mal, avec des mélodies que les années 1980 et 1990 ne renieraient pas..


Samedi à 19 h, à l’angle des rues De Bleury et Sainte-Catherine.

 

Obia le Chef

 

Inclinez-vous, c’est le chef. Le vétéran rappeur vient de faire paraître un disque bien à lui, Soufflette, après avoir entre autres collaboré avec le producteur El Cotola. Le monde rap le connaît pour ses succès dans les WordUP ! Battles, mais il a aussi su se démarquer au Combat des mots de Plus on est de fous, plus on lit, à ICI Première. La musique d’Obia est à la fois très pertinente et actuelle — le réputé Kaytranada a signé un de ses titres —, mais aussi tout simplement agréable à écouter.


Samedi à 23 h, à l’angle des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance.