Francis Poulenc. Les Biches (suite), Les animaux modèles (suite), Sinfonietta. RTE National Symphony, Jean-Luc Tingaud.

Programme avisé, utile, très plaisant et bien plus rare qu’on le pense. Il est en effet assez rare de trouver des disques entièrement symphoniques de la musique de Poulenc, au même titre que les bons enregistrements en disque isolé de la Sinfonietta sont assez rares. La composition parfaite de ce CD de 65 minutes est donc son premier atout et ce bonheur se fait sans compromis sur la qualité. Stylistiquement, Jean-Luc Tingaud comprend parfaitement les couleurs des univers de Poulenc. Il sait aussi jusqu’où il peut laisser aller l’expressivité sans tomber dans la mièvrerie. L’orchestre irlandais n’est pas le Concertgebouw d’Amsterdam : ses couleurs sont un peu sèches (je n’oserais dire « vertes »…), mais cette raucité passe mieux dans ce répertoire que dans un poème symphonique de Strauss. La grande découverte pour beaucoup sera la suite des Animaux modèles, oeuvre attachante, très « moine et voyou » avec des références explicites à des oeuvres sacrées, comme les Litanies à la Vierge noire à la fin du Petit jour.
 

 

Jean-Luc Tingaud dirige Rag-Mazurka de la suite Les biches de Poulenc

Francis Poulenc

★★★★
Classique

Les biches (suite), Les animaux modèles (suite), Sinfonietta, RTE National Symphony, Jean-Luc Tingaud, Naxos 8.573739