Disque - Billie Joe et Norah, Foreverly

Billie Joe comme dans Billie Joe Armstrong, vieillissant punk de Green Day. Norah comme dans Geetali Norah Jones Shankar, fille de feu Ravi. Que font ensemble ces personnes dissemblables ? Elles font les frères. Elle et lui, moi Phil, toi Don. Depuis qu’Alison Krauss et Robert Plant jouèrent dans leur carré de sable en 2007 n’avait-on proposé pareil pairage contre nature : ces tourtereaux-là se frottant aux harmonies génétiquement parfaites des Everly Brothers, vraiment ? Eh oui. Ces voix se marient au-delà de la raison, se rapprochant des versions d’origine jusqu’à toiser le copier-coller. Mais également jusqu’à rendre la pure beauté des airs que papa Ike Everly transmit aux fistons et que les fistons immortalisèrent sur le bien nommé Songs Our Daddy Taught Us en 1958, étonnant recueil de pièces country traditionnelles paru sur les entrefaites de leur mégatube d’alors, Wake Up, Little Susie. C’est la mission ici accomplie : transmettre ces chansons à la présente génération. Chapeau (de cowboy).

À voir en vidéo