Plume, Loco Locass, Lisa LeBlanc… et des manifestants ?

Eli, sans Papillon, a livré une prestation lors du dévoilement de la programmation extérieure des 24es FrancoFolies, hier au Métropolis.
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Eli, sans Papillon, a livré une prestation lors du dévoilement de la programmation extérieure des 24es FrancoFolies, hier au Métropolis.

C’est le 7 juin que ça commence, place des Festivals. Le 7 juin ? Il y avait déjà foule hier place des Festivals en début d’après-midi, au moment même où l’on présentait au Métropolis voisin la programmation extérieure des FrancoFolies de Montréal, 24es du nom.

Parlante coïncidence. En dedans, Laurent Saulnier et son équipe de programmateurs causaient de ce qui allait se passer dehors dans deux semaines : grosse bringue All Dressed de Plume Latraverse pour les 30 ans des Mauvais Compagnons, grande affiche d’ouverture avec Pierre Lapointe, Les Revenants, Daran et le groupe français Dionysos, un rassemblement géant par jour à la place des Festivals. Et dehors, pendant que Laurent nous jasait ça, on s’attroupait par milliers à ladite place, lieu prévu du départ de la grande manifestation « des cent jours ». Dans la foule, on reconnaissait Yann Perreau, triomphateur des Francos de 2010. Au même endroit. Difficile de ne pas lier tout ça.


Difficile de ne pas se projeter le vendredi 15 juin, par exemple, alors que Loco Locass, nouvel album dégainé, haranguera les multitudes. Pareillement, on entend d’ici Lisa LeBlanc et une pleine place des Festivals, le lundi 11 juin, scandant qu’« aujourd’hui la vie c’est d’la maaarde… ». Où en seront les choses à ce moment-là ? Deux semaines, c’est une éternité, du point de vue de l’actualité. Et c’est presque demain.


Tous les spectacles présentés sur la place n’auront pas la même charge politique, bien sûr. On s’échauffera sans doute moins les esprits avec Diane Tell, Amylie, Chinatown, le Belge d’origine rwandaise Jali, les Françaises du duo déjanté Brigitte. Quoique. Robert Charlebois en vedette à la place des Festivals ? Gageons que ça résonnera s’il chante ce que feu Bourgault lui écrivit : « Chiâle pas contre le gouvernement, mais débarrasse-toi z’en… » Retour de Groovy Aarvark, célébration des 10 ans de Kaïn, show plus qu’attendu de Malajube, ça va brasser la place, quoi qu’il arrive. À quel point on se brassera aussi le camarade, telle est la question du jour.


On ne fera pas ici le tour guidé des « six mondes de musique » et des quelque 150 spectacles qui les peupleront (allez voir le site francofolies.com pour caler vos dix jours), mais il est certain qu’on ira d’abord là où les Catherine Durand, Fanny Bloom, Canailles, Julien Sagot, Chloé Lacasse, Eli et Papillon, Tristan Malavoy et autres soeurs Boulay auront de nouvelles chansons à proposer. On ira aussi là où se trouvera la belle visite des vieux pays, le plus près possible de Brigitte (je le répète, duo fabuleux, « Révélation scène » aux dernières Victoires), mais également d’Aurélie Cabrel, Claire Denamur, Eiffel, Yves Jamais et les Vendeurs d’enclumes. Ajoutez à tous ceux-là des artisans de qualité (Patrice Michaud, Jérôme Minière, Alexandre Belliard), et des agités que nous aimons : les gars de Galaxie, Antoine Gratton. Sûr et certain, il va y avoir du plaisir et de l’agrément. Et de l’action ? Qui vivra verra, verrat.

1 commentaire
  • Zahra Badaroudine - Inscrite 23 mai 2012 19 h 21

    Plus de 50?

    Comme on peut estimer qu'il y aura plus de 50 personnes à la Place des Festivals pour les Francos, est-ce que l'organisation va aviser les forces policières du nombre de personnes, des trajets et moyens de locomotion qu'elles emprunteront ainsi que de la durée des événements? ;)