Programmation 2012-2013 - I Musici, l'esprit ouvert

La programmation 2012-2013 est la véritable première saison du chef Jean-Marie Zeitouni en tant que directeur artistique d’I Musici.<br />
Photo: Source I musici La programmation 2012-2013 est la véritable première saison du chef Jean-Marie Zeitouni en tant que directeur artistique d’I Musici.

L'orchestre de chambre I Musici de Montréal et Jean-Marie Zeitouni, son chef, ont présenté hier le contenu de la saison 2012-2013.

En dépit des apparences, il s'agit de la véritable première saison du chef en tant que directeur artistique d'I Musici. Lors de la présente saison, Zeitouni est «chef principal et directeur artistique désigné». La différence est subtile, mais on dira que 2012-2013 est une saison à part entière, totalement conçue par le directeur artistique successeur de Yuli Turovsky, alors que 2011-2012 avait été aménagée au mieux par le chef, nommé trop tardivement pour pouvoir recadrer pleinement son agenda en fonction de ce nouveau poste.

Sur le papier, ce vrai «Opus 1» de Jean-Marie Zeitouni fait souffler un vent de fraîcheur et d'intelligence sur notre programmation musicale.

La saison démarrera à la Maison symphonique de Montréal, le 28 septembre, avec la soprano Hélène Guilmette, que Zeitouni dirigera dans Knoxville: été 1915 de Barber et une version chambriste de la 4e Symphonie de Mahler — non pas celle, «courante», de Stein, mais celle d'un certain Klaus Simon. Ma mère l'Oye de Ravel ouvrira le concert. Interrogé par Le Devoir, Jean-Marie Zeitouni signale que la version Simon «est un peu plus étoffée que celle de Stein et fait partie d'un projet récent» englobant une réduction de toutes les symphonies.

Le programme se signale d'emblée par un choix subtilement avisé des solistes. Ainsi, le grand pianiste Benedetto Lupo viendra jouer en février le 1er Concerto de Chopin, dans une version avec cordes alors que le violoniste Vadim Gluzman, maintes fois porté aux nues dans ces colonnes, mais jamais entendu à Montréal, viendra, en avril, jouer la Sérénade de Bernstein. Avis de connaisseur: Paavo Järvi nous avait confié lors de son dernier passage au Québec que la Sérénade de Bernstein avec Gluzman avait été un moment inoubliable de sa vie de musicien. Zeitouni a aussi déjà dirigé Gluzman, par deux fois dans le concerto de Beethoven ainsi que dans Bernstein, avec les Violons du Roy. «C'est un violoniste extraordinaire, rejouer Bernstein avec lui est une grande joie.» Il sera intéressant de comparer avec l'approche de Janine Jensen et d'Ivan Fischer, qui auront interprété la même oeuvre à la Maison symphonique de Montréal trois mois auparavant.

Autre comparaison: le Requiem de Duruflé, à l'affiche de l'OSM le 5 mai, et celui d'I Musici le 24 mai, enserré dans un programme Fauré, Canteloube, Ravel, Debussy et Chausson éblouissant de finesse intellectuelle. À cet égard, il convient de signaler l'alliance entre l'orchestre de chambre et le choeur du Studio de musique ancienne de Montréal, dont les premiers jalons seront posés vendredi dans Le Messie. Christopher Jackson aura aussi son concert dans cette configuration, lors du Festival Bach, avec le Magnificat de Bach et la Messe de Berlin de Pärt. Le directeur artistique souligne d'ailleurs la collaboration d'I Musici en tant que «catalyseur» avec «plusieurs ensembles, tels Pentaèdre ou Tango Boréal».

Le 17 mars, Jean-Marie Zeitouni réunira I Musici et Les Violons du Roy à la Maison symphonique pour un menu Britten, Elgar, Vaughan Williams et Bartók. Évidemment, la programmation d'une sérénade de Robert Fuchs lors du concert de février n'échappera pas à nos lecteurs, puisque Le Devoir a repéré ce compositeur. Le CD Naxos de ces sérénades, en première mondiale, a fait partie de nos dix «disques de l'année» en 2011. Parmi nos lecteurs, il y avait aussi Jean-Marie Zeitouni: «Fuchs, cela vient un peu de votre recommandation de l'année dernière. Nous sommes en train de choisir laquelle des Sérénades nous programmerons: les éditions critiques des partitions sont en cours.»

I Musici poursuit également sa série de six concerts au magasin Ogilvy. Deux d'entre eux seront dirigés par le nouveau chef en résidence, Jean-Michel Malouf.