Disques - Goulot étranglé, déjà

Daniel Bélanger
Photo: Jacques Nadeau Daniel Bélanger

On verra l'an prochain si le déménagement des pénates francofolles en juin changera la donne. Mais le fait est que les derniers automnes de la chanson d'ici ont démarré en milieu d'été, because les FrancoFolies. Ainsi a-t-on lancé la compile enrichie de Stefie Shock DURANT le festival, et ça n'a pas désempli depuis: on a eu le retour (navrant) de Yelo Molo, les nouveautés plus heureuses de Brigitte Saint-Aubin, d'Orange Orange, de Danny Boudreau et de Stéphane Côté, les sorties majeures de Vincent Vallières et de Luc de Larochellière, les pouffées émergentes de Mille Monarques, Éléphantine et compagnie. Et j'en passe.

Alors quoi? Alors ça va continuer comme ça jusqu'aux Fêtes. La crise du disque a ceci de paradoxal: l'offre augmente. Ferland nous fera le coup de Dubois et ses duos (joli titre: Bijoux de famille). La compilation Génération Passe-Partout tâtera notre fibre nostalgique, avec la participation de... Coeur de pirate (eh oui!). Il y aura un nouveau Chloé Sainte-Marie, le premier disque post-Taïma Project d'Élisapie Isaac, un Bori, un Loco Locass, un Navet confit, un Xavier Caféine, le retour (pas nécessairement attendu) de Dubmatique, un DJ Champion avec ses G-Strings, un Kevin Parent en français dans le texte, une mise à jour d'Andrea Lindsay après le succès à retardement de son premier album, un Dan Bigras s'offrant un big band.

Non, ce n'est pas tout. J'en oublie plusieurs, vous en épargne d'autres, mais on ne passera pas outre au nouvel album de Paul Piché. Et l'on fera évidemment grand cas du prochain Daniel Bélanger. Le génial ébouriffé est en studio ces jours-ci, à peaufiner l'oeuvre. Homme autonome, le deuxième effort du singulier Damien Robitaille, aura certainement sa place au-dessus de la pile. Ai-je mentionné les disques à venir des Trois Accords, de Fredric Gary Comeau, de Nicolas et de Fred Pellerin (séparément)? Et l'album de Noël de Marie-Chantal Toupin?

Arrêtons-là la liste locale. C'est qu'il y a les autres. Ceux d'ailleurs. Les Français, d'abord. On ne sait jamais trop quand ils nous parviendront, mais on nous annonce le Mister Mystère de -M-, un Jean-Louis Murat (autre joli titre: Le Cours ordinaire des choses), un Miossec, le deuxième Renan Luce, le deuxième Rose (joli titre encore: Les Souvenirs sous ma frange), un Da Silva, un Dionysos, un Émilie Simon, ainsi que le déjà fascinant Charlotte Gainsbourg concocté avec Beck. Encore ici, je choisis. On a l'espace qu'on a.

Quant aux arrivages des États ou d'Angleterre, c'est l'habituelle bousculade. Allez voir le site Metacritic pour la liste complète. Mentionnons le second volume d'Under the Covers par Matthew Sweet et Susanna Hoffs, odorant bouquet de reprises des années 70, déjà en magasin. L'American Classic de Willie Nelson, pas mal non plus, est aussi dans les bacs. Suivront: les remixages de tous les disques des Beatles (en mono et en stéréo, de quoi rouvrir l'hypothèque), l'alléchant pairage de Pete Yorn et Scarlett Johansson, un John Fogerty (The Return of the Blue Ridge Rangers), une autre sulfureuse offrande de Hope Sandoval et ses Warm Inventions, un Lyle Lovett, un Devandra Banhart, un Lisa Germano, et peut-être même, si Dieu et la médecine moderne le veulent, un nouveau disque d'Amy Winehouse. À la pièce sur iTunes, en CD ou en vinyle, c'est comme vous voulez.

À voir en vidéo