Musique classique - Vaste programme au Domaine Forget

Le Festival 2009 du Domaine Forget se tiendra du 20 juin au 6 septembre avec 30 concerts, une fin de semaine autour de la guitare, la traditionnelle fête champêtre, les brunches musicaux et le premier spectacle jeune public de l'histoire du festival.

C'est le 20 juin que le Festival du Domaine Forget s'ouvrira officiellement — après une série de concerts «avant-goût» les 23 et 29 mai, et le 13 juin — avec, comme en ouverture du Festival Orford, un concert des Violons du Roy, lors duquel Bernard Labadie rendra hommage à son cher Haydn en dirigeant la Symphonie n° 83, «La Poule».

Haydn, mort il y a 200 ans, et Mendelssohn, né il y a 200 ans, seront réunis lors du concert du 29 juillet, où seront présentés le Quatuor «Lever du soleil» du premier et l'Octuor du second. Mais le festival n'oublie pas de commémorer également Purcell, que l'on tend à oublier un peu. Le 27 juin, l'Ensemble Masque interprétera Didon et Enée.

La journée spéciale 30 ans de guitare au Domaine Forget, le 4 juillet, sera introduite avec faste, la veille, par un concert du célèbre guitariste de jazz Al di Meola. Le concert jeune public du lendemain fera également la part belle à la guitare.

Le 11 juillet, Yoav Talmi dirigera l'OSQ dans un programme De Falla, Rodrigo, Piazzolla, lors duquel Romulo Larrea jouera le Concerto pour bandonéon du roi du «nuevo tango». Lors de la fin de semaine du 1er août, l'Orchestre des jeunes d'Amérique, que l'on entendra également le 4 à Knowlton, jouera sous la direction de Benjamin Zander et de Jean-Pascal Hamelin. En plat de résistance, le premier dirigera, le 31 juillet, la Cinquième de Beethoven, le second, le lendemain, la Neuvième de Dvorák. Leurs solistes respectifs seront Matt Haimowitz (Concerto pour violoncelle de Schumann) et Gabriela Montero (2e Concerto pour piano de Rachmaninov). La semaine suivante, le 8 août, l'Ensemble Canimex, dirigé par Alain Trudel, accompagnera Wonny Song et Alexandre da Costa.

Parmi les grands solistes invités, outre, le 23 juin, la jeune Nareh Arghamanian, lauréate du dernier Concours musical international de Montréal, les amateurs de piano entendront Paul Lewis, le 5 août, dans les Variations Diabelli de Beethoven (que Stephen Kovacevich interprétera quelques jours plus tard à Knowlton) et Marc-André Hamelin, dans la Symphonie pour piano seul d'Alkan, qu'il jouera aussi à Orford. Le Domaine Forget partage également avec Orford le fougueux Tzigane Roby Lakatos, qui sera en Charlevoix le 25 juillet.

Enfin, le Domaine Forget ne serait pas ce qu'il est sans la musique de chambre. À ce titre, on est très heureux de voir au programme, le 18 juillet, le Quatuor Pacifica avec dans ses bagages un des quatuors de Mendelssohn, compositeur dont cet ensemble est l'un des meilleurs interprètes au monde. Quant à l'originalité de l'année, c'est sans doute la présentation, le 10 juillet, des Variations Goldberg de Bach... à la harpe (!) par Catrin Finch, surnommée, paraît-il, la «reine de la harpe».