Gilles Carignan nommé chef à l’information à Québec

«Je suis très fier de continuer à informer la grande région de Québec, maintenant avec l’équipe de Radio-Canada, dont je partage la quête d’excellence», a commenté Gilles Carignan.
iStockphoto «Je suis très fier de continuer à informer la grande région de Québec, maintenant avec l’équipe de Radio-Canada, dont je partage la quête d’excellence», a commenté Gilles Carignan.

L’ancien directeur général du Soleil Gilles Carignan devient le nouveau chef à l’information et à la programmation de la station de Radio-Canada à Québec. Il remplace ainsi Caroline Gaudreault, qui avait quitté son poste en début d’année après les révélations de climat de travail « toxique » au sein de la station.

« Gilles est une référence en information. Il connaît parfaitement notre région et ses enjeux. Nous avons trouvé en lui une rigueur journalistique et une vision stratégique pour l’avenir. Je suis convaincue qu’il saura accompagner et faire grandir les membres de notre équipe », a souligné la directrice régionale de la station, Julie Lemieux, en annonçant la nouvelle par voie de communiqué mercredi.

Diplômé d’un baccalauréat ès arts de l’Université Laval, Gilles Carignan a passé 27 années à l’emploi du quotidien Le Soleil. Il y a occupé différents postes clés tels que journaliste, chef de pupitre, rédacteur en chef, éditeur adjoint puis directeur général, un rôle qu’il a quitté fin 2021.

« Je suis très fier de continuer à informer la grande région de Québec, maintenant avec l’équipe de Radio-Canada, dont je partage la quête d’excellence. Le succès actuel de cette salle de nouvelles, sur toutes les plateformes, démontre la valeur que le public accorde à une information de qualité, crédible et fiable. Avec l’équipe de Québec, je voudrais m’assurer, dans cet environnement en constante évolution, que nous répondions toujours à cette attente », a commenté celui qui entrera officiellement en fonction le 11 juillet.

Climat de travail « toxique »

Gilles Carignan succède à Caroline Gaudreault, qui a quitté son poste en janvier, un an après que Le Soleil eut révélé l’existence d’un climat de travail « toxique » au sein de l’équipe depuis plusieurs années. De nombreux employés et ex-employés avaient témoigné avoir été victimes de propos dégradants, dénigrants et humiliants.

Plusieurs cadres de la station étaient visés par ces allégations, dont Caroline Gaudreault et Véronique Lessard, qui a aussi démissionné de son poste de directrice régionale de la station l’an dernier. Cette dernière a été remplacée par Julie Lemieux en février.

Devant ces relations de travail tendues, Radio-Canada avait déclenché un processus de conciliation en accord avec le syndicat dès le printemps 2021. Le rapport du conciliateur, déposé quelques jours après la démission de Mme Lessard, faisait état de plusieurs problèmes au sein de la gestion de la station.

En tout, 27 recommandations ont été formulées, et Radio-Canada s’est engagée à mettre en oeuvre toutes celles qui relèvent de sa responsabilité.

À voir en vidéo