Les effectifs des journaux ont baissé de 58% en 15 ans

Au total, les journaux papier, la presse magazine et le secteur de l’édition de livres ont perdu 333 781 emplois, soit la moitié de leurs effectifs (50,2%), en 15 ans.
Photo: iStock Au total, les journaux papier, la presse magazine et le secteur de l’édition de livres ont perdu 333 781 emplois, soit la moitié de leurs effectifs (50,2%), en 15 ans.

New York — Les effectifs des journaux papier ont diminué de 57,8 % aux États-Unis entre janvier 2001 et septembre 2016 avec, à la clé, pas moins de 238 000 emplois supprimés, selon des chiffres publiés lundi par le ministère américain du Travail.

Durant la même période, le nombre de sociétés du secteur a baissé de 18 %, de 9310 à 7623.

La presse magazine a également payé un lourd tribut aux profondes mutations qui touchent le monde des médias, avec des effectifs en repli de 42,4 % en 15 ans.

La radio a un peu mieux résisté et employait, en septembre 2016, 23,5 % de personnes de moins qu’en janvier 2001. Quant à la télévision, après avoir connu un creux entre 2001 et 2009 (-14,5 %), elle a largement redressé la tête depuis, avec des effectifs en hausse de 13,5 % depuis novembre 2009.

Le secteur de l’édition de livres a lui enregistré une baisse de 29,1 % du nombre de personnes employées entre janvier 2001 et septembre 2016.

Au total, les journaux papier, la presse magazine et le secteur de l’édition de livres ont perdu 333 781 emplois, soit la moitié de leurs effectifs (50,2 %), en 15 ans.