À voir à la télévision le dimanche 17 mai - La naissance d'un gang

Tirant maladroitement profit de la récente opération SharQc, qui a pratiquement rayé de la carte du crime les Hells Angels au Québec, Canal D présente la version doublée d'un documentaire initialement produit pour la chaîne A&E, aux États-Unis.

Un bien mauvais coup de marketing. Canal D invite en effet les auditeurs à découvrir l'histoire de la plus célèbre bande de motards au monde, de ses origines dans les années 40 jusqu'à nos jours. Or on s'attarde presque exclusivement à la personnalité du fondateur des Hells d'Oakland, Sonny Barger, et aux succursales des Hells dans l'Ouest américain, tout en arrêtant l'histoire à 2002, avec une bataille sidérante, il est vrai, entre les Hells et leurs rivaux des Mongols, captée par des caméras de surveillance d'un casino du Nevada.

Bref, il y en a juste assez pour intéresser les fanatiques de bandes de motards, mais vraiment trop peu pour quiconque s'intéresse durablement à l'influence pernicieuse qu'exercent les Hells Angels dans la société civile. En une heure, on ne souffle pas un traître mot des guerres sanglantes menées par les Hells au Québec et dans les pays scandinaves (un sujet abordé par Canal D, la semaine dernière, dans Motards hors-la-loi). Sans parler des faussetés véhiculées par certains experts, qui parlent de cette prétendue «impossibilité» d'utiliser les lois sur la criminalité organisée et les complots contre les Hells.

Il n'en demeure pas moins que le passage sur la naissance du gang, au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, est fort bien structuré, avec des images d'archives tout à fait stupéfiantes. À condition, bien sûr, de supporter l'alignement des clichés (les Hells n'ont qu'un code de conduite: le leur) et cette épouvantable musique d'ascenseur qui vient ponctuer les scènes dites d'action, des reconstitutions de crimes sanglants destinées à satisfaire le voyeurisme des téléspectateurs.

Docu-D / Hells Angels - Canal D, 21h