La vie d'après des acteurs de «District 31»

Luc Dionne sur le plateau de «District 31» lors de la toute dernière journée de tournage de la série, le 25 mars 2022.
Photo: Eric Myre Radio-Canada Luc Dionne sur le plateau de «District 31» lors de la toute dernière journée de tournage de la série, le 25 mars 2022.

À l’instar des téléspectateurs, les acteurs de District 31 ont aussi dû faire leurs adieux à toute l’équipe du populaire poste de police qu’ils côtoyaient depuis six ans. Pris entre la nostalgie de leur personnage et l’excitation suscitée par de nouveaux projets, quatre d’entre eux se sont confiés au Devoir sur la fin de cette aventure et sur celles qui les attendent.

« Ma dernière scène a été extrêmement difficile à jouer. Quand je me suis mis en place, j’ai regardé un instant mes bibelots sur le bureau, la plaque avec mon nom, j’ai pris conscience qu’il fallait là, vite, que je crée mes derniers souvenirs », souffle Gildor Roy, qui incarnait le commandant Daniel Chiasson.

Dire adieu à son personnage n’a pas été une partie de plaisir, dit-il, en avouant avoir rapidement quitté le plateau après la scène finale, en mars dernier, pour « verser quelques larmes dans [son] coin ». « Ça fait longtemps que je fais ce métier, je le sais que tout projet à une fin. Mais chaque fois, c’est toujours aussi difficile, reconnaît-il. C’est qu’on quitte une petite famille aussi. On se dit toujours qu’on va se revoir, rester amis pour la vie, mais c’est jamais vraiment ce qui arrive, malheureusement. »

Pour l’acteur de 61 ans, jouer le bon commandant Chiasson a été une « incroyable expérience » qui lui a permis de retrouver le goût de son métier. Avant d’embarquer dans la production, Gildor Roy songeait à mettre un terme à sa carrière. « Daniel Chiasson m’a rappelé à quel point j’aime jouer, j’aime être acteur ! » s’exclame-t-il.

Son personnage dans District 31, il aurait d’ailleurs aimé le porter à l’écran quelques années de plus. Il estime toutefois pertinent d’arrêter la série maintenant, plutôt que d’attendre que les téléspectateurs s’en lassent.

Cynthia Wu-Maheux aurait aussi rempilé pour quelques années dans le rôle de l’analyste Da-Xia Bernard, présente dans le feuilleton policier depuis la première saison. Elle se souvient avoir eu du mal à ne pas craquer en tournant sa dernière scène dans le bureau du commandant Chiasson. « Da-Xia remercie le commandant et dit au revoir. Mais, en fait, c’était Cynthia qui faisait ses adieux à Gildor. J’avais le motton, les mains qui tremblaient. »

Depuis, elle raconte avoir vécu une forme de deuil. Chaque jour, elle luttait contre le simple réflexe d’ouvrir son ordinateur pour lire et apprendre ses textes. « J’ai eu comme un vertige, confie-t-elle. Je voulais continuer d’occuper mes journées, de courir partout, de me lancer dans mille projets. Mais une partie de moi sentait que j’avais besoin d’atterrir avant de replonger dans le travail. Cette période plus calme a fait du bien. »

De son côté, puisqu’il avait déjà annoncé que la sixième saison de District 31 serait sa dernière, Vincent-Guillaume Otis — alias sergent-détective Patrick Bissonnette — a plus facilement tourné la page que certains de ses collègues. Mais si son « deuil artistique » est fait depuis longtemps, le « deuil de l’équipe », lui, est à peine entamé, reconnaît-il en entrevue, la voix étranglée par l’émotion rien que d’en parler. « Six ans, c’est long six ans ! C’est la fin d’une grande et belle famille, c’est ça, le plus difficile. »

Il dit avoir beaucoup appris professionnellement en jouant Patrick Bissonnette. « Tourner une quotidienne, c’est jouer son personnage en permanence, d’autant plus que j’avais le plus de scènes, autour de 650. C’est rare dans une carrière d’avoir la chance de jouer autant », estime-t-il.

Un tremplin professionnel

 

Chose certaine, la populaire série policière radio-canadienne aura permis de propulser la carrière de ses acteurs, qui ont pour la plupart déjà plongé dans de nouveaux projets.

« J’ai même pas eu le temps de sentir un vide. J’ai arrêté de tourner le 22 mars et, le lendemain, je recevais mes textes pour [le téléroman] Hôtel, à TVA, en septembre », indique Jeff Boudreault, qui incarnait le journaliste Jean Brière.

Gildor Roy a également à peine eu le temps de souffler après le tournage de la série puisqu’il a enchaîné avec la préparation du talk-show La tour, dont il reprendra les rênes cet automne à TVA, succédant à Patrick Huard. Le comédien caresse aussi l’idée de reprendre sa carrière musicale.

« C’est sûr qu’on a tous gagné en notoriété, estime Vincent-Guillaume Otis. Avant District 31, les gens connaissaient davantage les personnages que je jouais que l’acteur que je suis. Maintenant, c’est l’inverse. » Preuve en est : certains adeptes de la série lui ont confié être allés voir son nouveau film Norboug — dans les salles cette semaine — parce qu’ils souhaitaient suivre son parcours après l’avoir découvert dans District 31. On retrouvera également Vincent-Guillaume Otis cet automne sur les planches du Rideau vert, dans la pièce de Florian Zeller Le fils.

Cynthia Wu-Maheux jouera pour sa part dans la pièce Le rêveur dans son bain, au Théâtre du Nouveau Monde, en 2023. Un autre projet théâtral l’attend, mais elle ne pouvait donner plus de détails sur celui-ci pour le moment.

À voir en vidéo