«SAQ: 100 ans d’histoire»: l’alcool et nous

Une production animée par Francis Reddy (à droite)
Photo: Historia Une production animée par Francis Reddy (à droite)

Le centenaire de la Société des alcools du Québec est « souligné » à plus ou moins gros traits dans les médias depuis le 1er janvier, et même quelques heures avant 2021 dans le domaine de la publicité. C’est donc dire que ce documentaire concocté pour la chaîne Historia, qui dresse un portrait historique de l’organisme public, arrive un brin tard.

Heureusement, cette production animée par Francis Reddy, qui a parfois des allures d’interminable infopub pour la SAQ, élargit un peu le cadre pour raconter l’évolution du rapport des Québécois avec l’alcool. Reste que les informations qu’on y présente sur la société d’État, son évolution et ses origines s’avèrent superficielles. Ceux qui auraient voulu connaître le fin détail des tractations politiques ayant mené à la création de cette institution unique, alors que les provinces et États voisins adoptaient la prohibition, resteront sur leur soif.

Mais le documentaire fait œuvre utile quand il s’intéresse aux habitudes de consommation des Québécois, à la mise en marché de leurs boissons favorites, à l’émergence (pas toujours facilitée par les législateurs) de vignobles et de distillateurs d’ici, à la place grandissante des femmes et à la pertinence de garder la SAQ dans le giron public.

Les interventions de « gens de terrain », dont le copropriétaire du Vignoble de l’Orpailleur, Charles-Henri De Coussergues, la p.-d. g. de la SAQ, Catherine Dagenais, et l’un de ses prédécesseurs, Gaétan Frigon, mettent un peu de chair sur l’os de cette proposition qu’on aurait aimée plus goûteuse.

SAQ: 100 ans d’histoire

Historia, samedi 4 septembre, 21 h



À voir en vidéo