«In the Same Breath»: l’autre virus pandémique

Débrouillarde, Nanfu Wang déploiera sur le terrain un groupe de courageux. Caméra au poing, ils documenteront pour elle la descente aux enfers depuis l’épicentre de la pandémie de COVID-19.
Photo: Bell média Débrouillarde, Nanfu Wang déploiera sur le terrain un groupe de courageux. Caméra au poing, ils documenteront pour elle la descente aux enfers depuis l’épicentre de la pandémie de COVID-19.

La documentariste sino-américaine Nanfu Wang (One Child Nation, Hooligan Sparrow) séjournait à Wuhan, en décembre 2019, quand le monde a basculé dans une pandémie dans laquelle il s’est englué depuis. Si son premier réflexe aura été de mettre son fils à l’abri en se repliant au New Jersey, le second, celui de tout documenter, aura suivi quasi simultanément. Son poignant In the Same Breath, primé à South by Southwest, met en exergue les effets délétères de la propagande et de la désinformation en temps d’urgence sanitaire.

Débrouillarde, Nanfu Wang déploiera sur le terrain un groupe de courageux. Caméra au poing, ils documenteront pour elle la descente aux enfers depuis l’épicentre de la pandémiede COVID-19, s’incrustant dans les maisons, les hôpitaux, les morgues même. Ces mercenaires de l’info nous racontent une histoire fort différente de celle livrée par les contingents de journalistes dépêchés en masse par le parti, constate Nanfu Wang, en intercalant, entre ces scènes tantôt « tire-larmes », tantôt à glacer le sang, les messages des chefs d’antenne chinois récitant en chœur, mot pour mot, les messages du gouvernement.

La seconde partie nous amène dans les coulisses d’un combat américain lui aussi grevé par la confusion et la désinformation. S’il s’en est trouvé pour s’offusquer que la documentariste oppose les deux nations si différentes, ceux-là sont restés à la surface des choses, contrairement à cette dernière, dont la quête donne une voix à ceux qui, en Chine comme aux États-Unis, ont combattu le virus sur le terrain, bien loin des joutes politiques.

In the Same Breath

HBO/Crave, dès le 18 août, 21 h



À voir en vidéo