«Claudia à la page»: matière à lire

L'animatrice Claudia Larochelle, également autrice, reprend du service avec une nouvelle émission entièrement consacrée à la littérature d’ici et à ses créateurs.
Photo: Savoir média L'animatrice Claudia Larochelle, également autrice, reprend du service avec une nouvelle émission entièrement consacrée à la littérature d’ici et à ses créateurs.

La littérature a du mal à se faire une place sur nos écrans. Elle a beau nourrir d’innombrables séries de fiction, elle est rarement le sujet d’émissions qui suscitent la réflexion… Les plaintes sur l’absence d’émissions littéraires à la télévision québécoise reviennent de temps en temps. Ce fut le cas en 2016 avec la disparition du magazine Lire de la programmation d’Artv, dont on a prolongé l’existence utile en format Web court sur le site de la chaîne. Son animatrice Claudia Larochelle, également autrice, reprend du service avec une nouvelle émission entièrement consacrée à la littérature d’ici et à ses créateurs, une production qui peut être savourée à heure fixe à la télévision traditionnelle, et n’importe quand en ligne ou en balado.

Chacun des 16 épisodes est en fait un entretien d’une quinzaine de minutes avec l’auteur d’un livre relativement récent (entre 2018 et aujourd’hui), où il est bien sûr question du propos et des thèmes de l’œuvre mise en lumière (et dont quelques extraits sont mis en lecture par un comédien), de même que des sources d’inspiration et des processus de création des auteurs. Ces entrevues, menées de façon aussi chaleureuse qu’experte par l’animatrice, offrent quelques raisons de plonger dans les titres explorés, et de découvrir plus largement leurs créateurs et leurs autres publications. On pourra ainsi entendre (et voir) au fil de l’été Robert Lalonde, Mélikah Abdelmoumen, Michel Rabagliati, Kevin Lambert, Marie-Hélène Poitras et Chrystine Brouillet, entre autres. Gabrielle Boulianne-Tremblay ouvre la marche avec sa Fille d’elle-même.

 

Claudia à la page

Savoir média, du lundi au jeudi, 20 h, rediffusion le lendemain, 13 h et sur Savoir.media



À voir en vidéo