En VsD cette semaine – Agatha, Gretel et Maya

Une scène tirée de «Waseskun»
Photo: ONF Une scène tirée de «Waseskun»

Chaque semaine se trouveront réunies en une même section quelques propositions de films et de documentaires accessibles gratuitement ou contre paiement en VSD. Une belle façon de nous distraire du confinement avec intelligence, beauté ou drôlerie, voire tout cela.


 

Agatha Christie « made in » France

D’Agatha Christie, on retient surtout Hercule Poirot et Miss Marple. Or, la reine du crime compte aussi parmi ses créations un couple de détectives amateurs : Tuppence et Tommy Beresford. Si deux séries télé leur furent consacrées en Angleterre, c’est dans le film français Mon petit doigt m’a dit que les Beresford (rebaptisés Prudence et Bélisaire) trouvèrent leur plus merveilleuse incarnation en les personnes de Catherine Frot et André Dussollier. C’est le brio de la première, surtout, qui porte cette comédie policière un charme suranné exquis. À noter : la participation délicieusement inquiétante de Geneviève Bujold. Premier volet, et de loin le plus réussi, d’une trilogie.
Gratuit sur tfo.org

Photo: Métropole Films L’actrice française Catherine Frot dans «Mon petit doigt m'a dit»

Hommes en guérison

Le centre Waseskun, pourtant affilié aux services correctionnels canadiens, est une prison à sécurité minimale sans barbelés ni barreaux. C’est que Waseskun est géré par et pour des Autochtones, ses résidents acceptant d’y suivre un programme de guérison holistique traditionnel basé sur le partage et la responsabilisation. Une année durant, Steve Patry a filmé les hommes de l’endroit qui, tranquillement, se sont ouverts à lui. Témoignages bouleversants en série. Il n’est toutefois point de victimisation dans Waseskun, le film, cette prise de parole pudique par des personnes qu’on a souvent fait taire dès l’enfance. D’une valeur immense.
Gratuit sur onf.ca

Huppert et Depardieu

Dans la Vallée de la mort, d’anciens conjoints se sont donné rendez-vous. C’est leur fils, qui s’est enlevé la vie six mois plus tôt, qui les y a conviés. Dans Valley of Love, les parents endeuillés se prénomment Isabelle et Gérard, et sont interprétés par Isabelle Huppert et Gérard Depardieu : décor mythique pour mythes cinématographiques. Loin de jouer le « choc des stars », les interprètes optent pour un minimalisme émouvant à travers un jeu de miroirs fascinant. Le film bénéficie en outre d’une réalisation (Guillaume Nicloux) et d’une photo (Christophe Offenstein, gagnant d’un César) planantes.

Gratuit sur tfo.ca 
Photo: Axia Films Gérard Depardieu et Isabelle Huppert

Retour aux sources

La poète, autrice et militante Maya Angelou, célébrée entre autres pour son roman autobiographique Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, fut aussi une cinéaste. Ce n’est qu’à presque 70 ans que l’illustre dame put réaliser ce vieux rêve. Sorti en 1998, Down in the Delta conte l’été d’épreuves et de guérison d’une mère toxicomane (Alfre Woodard, comme toujours fabuleuse) partie de Chicago avec ses deux enfants afin de séjourner chez un oncle vivant dans un secteur rural du Mississippi. Hormis le thème de la famille cher à Angelou, le film décline de différentes — et habiles — manières celui de la mémoire. Ce, tout en revisitant un passé esclavagiste ayant, à leur insu parfois, eu une incidence sur les personnages par-delà les générations.

criterionchannel.com
 

Gretel et la sorcière

Perdus dans une forêt sinistre, une adolescente et son petit frère découvrent une maison où les accueille une femme aux desseins malveillants. Vraiment ? Inspiré par le conte Hansel et Gretel, qu’il détourne jusque dans son titre Gretel & Hansel, ce film d’Oz Perkins voit ce dernier poursuivre son exploration d’une épouvante où l’atmosphère domine (The Blackcoat’s Daughter, I Am the Pretty Thing that Lives in the House). Pas parfait, mais très beau à regarder (la direction artistique est saisissante). Quelque part entre The Witch et The Company of Wolves. En sorcière au fond des bois, Alice Krige (Ghost Story, Sleepwalkers, Star Trek : First Contact) est mémorable.

Sur Apple TV + 
Photo: Orion Pictures Alice Krige dans «Gretel & Hansel» d’Oz Perkins