«Éboueurs»: au-delà des ordures

Image tirée de «Éboueurs»
Photo: Canal D Image tirée de «Éboueurs»

La vague télévisuelle de docuséries de « métiers » ne s’essouffle pas au petit écran québécois : on en est encore à développer le créneau en s’intéressant à de nouveaux métiers, plutôt que de revenir cent fois sur les mêmes. Le plus récent travail mis en lumière est celui, souvent considéré comme ingrat mais nécessaire, d’éboueur. Cette série, qui respecte ce que l’on peut oser appeler l’« esthétique » caractéristique de la chaîne Canal D (musique trop pesante, narration chargée, montage hyperactif), permet de suivre le quotidien salissant et malodorant des chauffeurs de camion à ordures et de leurs collègues qui effectuent le ramassage, mais surtout de mettre à la poubelle nos préjugés sur ces métiers mal aimés…

Les deux premiers épisodes déconstruisent bien des idées préconçues : on y suit deux chauffeuses d’expérience, qui font équipe avec des étudiants universitaires (l’un est le fils de sa chauffeuse, l’autre cite Le Devoir au détour d’une intervention), qui travaillent à temps partiel. On observe ceux-ci et d’autres de leurs collègues trimer dur lors de la journée la plus occupée (et désagréable) de l’année que constitue le 2 juillet, puis sur divers types de collecte, dont celles du recyclage, des résidus verts et du compost.

Les commentaires et confidences de ces travailleurs de l’ombre restent axés sur la nature de leur tâche, ses difficultés et les nombreux dangers auxquels ils sont exposés. Leurs témoignages inciteront peut-être certains téléspectateurs à porter une plus grande attention à la façon dont ils déposent leurs déchets au bord de la route, par respect pour ceux qui les ramasseront. Ce serait déjà beaucoup.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Éboueurs

Canal D, mercredi, 19 h 30, rediffusions vendredi, 11 h 30 et samedi, 14 h 30