«Reagan, un président sur mesure»: de l’écran à la Maison-Blanche

Cette enquête à la facture classique profite de riches archives télévisuelles du président-vedette qui alimentent le contraste entre son image «léchée» et ses accointances pas toujours très nobles.
Photo: Télé-Québec Cette enquête à la facture classique profite de riches archives télévisuelles du président-vedette qui alimentent le contraste entre son image «léchée» et ses accointances pas toujours très nobles.

Belle idée de la part de Télé-Québec de proposer pour la fête nationale des Américains non pas un énième documentaire sur leur président actuel, qui fait couler beaucoup d’encre, mais plutôt un portrait particulièrement fascinant d’un autre occupant de la Maison-Blanche qui s’est d’abord fait connaître au petit (et un peu au grand) écran : l’énigmatique Ronald Reagan. Énigmatique parce qu’on s’est souvent demandé comment un acteur très moyen, pas particulièrement brillant ni charismatique et qui vote démocrate a réussi à se faire élire d’abord comme gouverneur de la Californie, puis à la présidence des États-Unis, sous la bannière républicaine.

Ce documentaire réalisé par Clara et Julia Kuperberg et produit par Arte raconte le parcours singulier de Reagan de ses débuts (peu convaincants) à Hollywood à son élection à la Maison-Blanche en 1980, un parcours duquel émane l’influence constante de gens très près de la mafia, même lorsqu’il s’est retrouvé à la tête du syndicat des acteurs… Une fois Reagan au pouvoir, toutes les enquêtes en cours visant l’organisation criminelle tentaculaire ont été mises sur la glace…

Cette enquête à la facture classique, sur un président moins propre qu’il n’y paraît, elle-même largement inspirée par une autre enquête, celle du journaliste Dan E. Moldea, qui intervient d’ailleurs à plusieurs reprises dans le documentaire, profite de riches archives télévisuelles du président-vedette qui alimentent le contraste entre son image « léchée » et ses accointances pas toujours très nobles. Elles font inévitablement penser à un autre président qui s’est d’abord fait connaître du grand public grâce à ses performances télévisuelles.

Reagan, un président sur mesure

Télé-Québec, mercredi, 20 h