«Back in Time for Dinner»: voyager dans le temps à la maison

Exit les bidules électroniques en tous genres, les électroménagers modernes qui rendent supportables les tâches ménagères et, surtout, la répartition équitable desdites tâches…
Photo: CBC Exit les bidules électroniques en tous genres, les électroménagers modernes qui rendent supportables les tâches ménagères et, surtout, la répartition équitable desdites tâches…

Le concept de cette téléréalité à saveur documentaire est tout simple : on prend une famille nucléaire de la classe moyenne et on lui fait vivre pendant toute une semaine une décennie telle qu’elle pouvait être vécue au quotidien à la maison. Back in Time for Dinner, qui a d’abord connu plusieurs déclinaisons sur les ondes de la BBC, permet à la famille Campus de Mississauga, en Ontario, d’abandonner pendant six semaines leurs habitudes d’alimentation, de loisirs, leur garde-robe, et dans un cas en particulier, les activités professionnelles pour faire un tour dans les années 1940, 1950, 1960, 1970, 1980 et 1990 à l’intérieur de leur maison banlieusarde, redécorée selon les standards de chacune des décennies.

Exit les bidules électroniques en tous genres, les électroménagers modernes qui rendent supportables les tâches ménagères et, surtout, la répartition équitable desdites tâches…

Car au-delà des « artifices » des modes vestimentaires, des tendances culinaires parfois franchement saugrenues, voire dégoûtantes, qui ont marqué les 70 dernières années en Amérique du Nord, on remarque rapidement la charge de travail énorme qu’ont dû abattre les femmes au foyer, surtout dans les décennies 1940 et 1950, alors que l’époux pourvoyeur attend… ou s’amuse. L’écart est encore plus frappant dans la mesure où la famille qui s’est prêtée à cet éclairant exercice avait déjà tendance à inverser certains rôles traditionnels de la domesticité.

Voilà donc une téléréalité loin d’être inutile, qu’il serait d’ailleurs fort intéressant de voir dans une adaptation francophone qui intégrerait certains aspects propres à la culture québécoise.

Back in Time for Dinner

CBC, jeudi 20 h