À voir le mardi 31 décembre - L’adieu à l’année

Aussi bien le répéter comme ça vient: ça fait un peu tarte, nullard et piteux de passer les cinq ou six dernières heures de l’année devant sa télé. Alors, le meilleur conseil aujourd’hui, y compris dans cet Agenda, même et surtout aux paumés du coeur, aux éclopés de la vie comme aux solitaires involontaires, c’est de fermer les écrans et de trouver un ou plusieurs humains pour passer le temps. Dans «télévision», il y a l’anagramme «l’évitions».

Pour le reste, pour le pire ou le pas pire, il reste quoi? Quelques films plus ou moins de circonstance, deux ou trois émissions musicales et plusieurs productions comiques, même si franchement il n’y a pas toujours de quoi rire en ce bas monde.

V ne propose rien de notable. RDS suit un match qui oppose Montréal à la Caroline.

Ça commence à 19h.

TVA muscle sa présentation après avoir négligé cette soirée pendant des années. L’émission de vedettes Accès illimité en reçoit un paquet, puis la chaîne propose une version d’une heure de la revue de fin d’année 2013 Revue et corrigée du Théâtre du Rideau vert. Après, le réseau baisse les bras en opposant du patin de fantaisie à Radio-Canada et son Bye Bye.

Ici Radio-Canada Télé en donne jusqu’à plus soif. La soirée commence avec Flack vers le futur, parodie du film Back to the Future concoctée par l’équipe de Et Dieu créa... Laflaque. La formule est connue : les personnages habituels de la série sur l’actualité sont projetés dans un scénario inspiré d’un classique. En général, ça marche assez bien.

Ensuite, c’est le tour d’Infoman, qui ne devrait pas décevoir puisqu’il réussit toujours très bien dans ce créneau de la synthèse décalée.

Le Bye Bye 2013 suit et ferme l’année en l’examinant à son tour.

Cette fois, l’équipe de production rassemble un gros tas d’humoristes, dont Martin Petit, Laurent Paquin, Claudine Mercier, Jean-Michel Anctil et François Morency, qui se joignent au couple Véronique Cloutier et Louis Morissette.

Il y aura aussi un «après-Bye Bye», une émission sur les coulisses de la nproduction pour étendre le plaisir encore plus longtemps. Pour commencer l’année comme elle n’aurait pas dû se terminer...