La soirée des Oscar d’honneur repoussée à cause du variant Omicron

L’édition 2022 des Oscar n’est pour l’instant pas remise en cause et est toujours prévue pour le 27 mars.
Photo: Ralf Hirschberger / dpq / Agence France-Presse L’édition 2022 des Oscar n’est pour l’instant pas remise en cause et est toujours prévue pour le 27 mars.

La soirée de remise des Oscar d’honneur, cérémonie organisée tous les ans à Los Angeles, va devoir être reportée en raison de la menace que fait planer le nouveau variant Omicron sur la Californie, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Les acteurs Samuel L. Jackson, Danny Glover et la Norvégienne Liv Ullmann, ainsi que l’artiste Elaine May, devaient recevoir le mois prochain les prestigieuses statuettes dorées récompensant l’ensemble de leur carrière durant les Governors Awards, événement qui attire tous les grands noms d’Hollywood.

« Nous avons pris la difficile décision de modifier nos plans pour la réception des Governors Awards du 15 janvier », a annoncé dans un communiqué l’Académie des arts et sciences du cinéma, qui décerne les Oscar.

« Étant donné les incertitudes entourant les variants et les répercussions qu’ils pourraient avoir sur notre communauté, nous pensons que c’est la meilleure décision et la plus sûre pour les lauréats et nos invités », explique l’Académie, qui n’a pas fixé de nouvelle date à ce stade.

L’an dernier, la cérémonie avait été purement et simplement annulée en raison de la pandémie de COVID-19, mais la soirée des Oscar elle-même avait pu avoir lieu comme prévu en avril.

Dans la foulée de l’annonce faite par l’Académie, l’association des critiques de cinéma américains a annoncé le report de la cérémonie des Critics Choice Awards, prix qui devaient être remis début janvier.

« Nous sommes en train de travailler d’arrache-pied pour trouver une nouvelle date […] qui permette d’accueillir tout le monde à notre gala annuel en sécurité », a déclaré l’association.

L’édition 2022 des Oscar n’est pour l’instant pas remise en cause et est toujours prévue pour le 27 mars.

Les premiers événements de la saison des prix cinématographiques avaient eu lieu cette année en chair et en os, avec projections, galas et tapis rouges.

Mais plusieurs ont été annulés ou reportés ces derniers jours en raison de la hausse des contaminations, comme le tapis rouge de la nouvelle série Star Wars, intitulée Le livre de Bobba Fett, ou le gala du Festival international du film de Palm Springs.

La liste risque de s’allonger dans les semaines à venir.

La Californie affichait mercredi le taux de positivité à la COVID-19 le plus bas des États-Unis, 3,3 %, et continue « à être en tête dans le pays en matière de doses de vaccin administrées », a déclaré le gouverneur, Gavin Newsom.

Mais l’État a « enregistré une augmentation considérable du nombre de cas de COVID » au cours des sept derniers jours, a-t-il prévenu, et les données récentes laissent croire que le variant Omicron est devenu majoritaire.

La résurgence du coronavirus n’a toutefois pas empêché le succès du nouveau film Marvel, Spider-Man. No Way Home, qui a pulvérisé les records de recettes.

Le film de superhéros a engrangé 260 millions de dollars aux États-Unis et au Canada pour son premier week-end d’exploitation. Depuis le début de la pandémie, aucun film n’avait réussi à atteindre la barre symbolique des 100 millions.

À voir en vidéo