Le cinéaste Denis Côté retourne au Festival international du film de Berlin

Basé sur un roman de Laurence Olivier, <em>Répertoire des villes disparues</em> conte les destins croisés des habitants d’un village isolé en proie à d’étranges manifestations.
Photo: Lou Scamble Basé sur un roman de Laurence Olivier, Répertoire des villes disparues conte les destins croisés des habitants d’un village isolé en proie à d’étranges manifestations.

Denis Côté sera de retour en janvier au Festival international du film de Berlin avec son nouveau film Répertoire des villes disparues, retenu en compétition officielle.

Rompu aux honneurs de la Berlinale, le cinéaste québécois y fut déjà convié pour Bestiaire, Que ta joie demeure, ainsi que pour Vic+Flo ont vu un ours, ce dernier également en compétition officielle.

Basé sur un roman de Laurence Olivier, Répertoire des villes disparues conte les destins croisés des habitants d’un village isolé en proie à d’étranges manifestations. Doté d’un budget de 2,2 millions de dollars, une rareté pour le doué cinéaste habitué, par la force des choses, à plus de frugalité, ce plus récent opus fut tourné au mois de mars dans la MRC des Jardins-de-Napierville et met entre autres en vedette Josée Deschênes, Robert Naylor, Jean-Michel Anctil et Diane Lavallée.

Une sortie québécoise est prévue le 15 février.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.