La course des tuques

C’est une suite, mais c’est surtout une variation sur le même thème. La course des tuques remplace une bataille de boules de neige par une course de luges, mais au final, c’est encore une fois la camaraderie qui triomphe au son de chansons résolument accrocheuses. Car la transposition soigneusement animée de ce petit monde archiconnu de toute une génération, celle des premiers Contes pour tous des années 1980, affiche une efficacité renouvelée et exploite jusqu’à l’excès le potentiel énergique des acrobaties hivernales. Pour le reste, on retrouve la même galerie de personnages, avec de nouveaux venus qui tiennent le haut pavé et sèment, évidemment, la zizanie. Ils devront affronter l’ingéniosité bricoleuse de François les Lunettes, pourvu de la voix d’Hélène Bourgeois-Leclerc qui en fait des tonnes, et avec fierté.

Notre critique complète

Horaire en salles

La course des tuques

★★★

Film d’animation de François Brisson et Benoît Godbout. Avec les voix de Gildor Roy, Hélène Bourgeois-Leclerc, Mehdi Bousaidan, Ludivine Reding. Québec, 2018, 89 minutes.