L’échange des princesses

Les romans historiques de Chantal Thomas inspirent les cinéastes de façon gracieuse et émouvante. Après Les adieux à la reine, de Benoît Jacquot, c’est au tour de Marc Dugain d’adapter une page méconnue de la monarchie européenne, illustration des tractations royales où les mariages sont affaires d’État, jamais d’amour. Car il faut une reine au jeune Louis XV, et une tendre épouse au futur roi d’Espagne, fils de Philippe V. Au cœur de ces manœuvres diplomatiques souvent douteuses, c’est l’enfance de ces futurs souverains qui est sacrifiée, déjà accablés qu’ils sont par le pouvoir et les convenances. Cette description minutieuse, intimiste, et parfois ironique, bénéficie d’un regard de grands maîtres, dû au directeur photo Gilles Porte, et d’une distribution portée par la grâce, peu importe l’âge. Les enfants y sont parfaits, inspirés par des acteurs solides, comme Catherine Mouchet, Andréa Ferréol et Lambert Wilson en tête couronnée un peu fêlée.

Notre critique complète

Horaire en salles

L’échange des princesses

★★★★

Drame historique de Marc Dugain. Avec Igor van Dessel, Anamaria Vartolomei, Lambert Wilson, Olivier Gourmet. France-Belgique, 2018, 100 minutes.