Le chant d’une sœur (V.F. de A Sister’s Song)

Un gouffre sépare Marina et Tatiana, deux sœurs autrefois complices, et il se nomme Dieu. Car depuis que Tatiana a choisi de rejoindre les rangs de l’Église orthodoxe grecque, cette famille d’immigrants russes d’origine juive installée en Israël a littéralement éclaté. Depuis près de 20 ans, Marina, mère célibataire vivant à Haïfa, et la seule à toujours vivre en Terre sainte, n’accepte pas le choix de sa sœur, qu’elle croit sous l’emprise d’un gourou. Or, la religieuse se réfugie le plus souvent dans le mutisme, ce qui n’aide pas à rétablir les ponts. De manière respectueuse et discrète, la cinéaste Danae Elon (P.S. Jérusalem, La chambre du patriarche) observe les lignes de fracture au sein de ce clan éparpillé dans trois pays et qui tente (en vain ?) de recoller les morceaux. Un portrait sans fard et sans complaisance de l’intrusion divine dans les relations familiales.

Notre critique complète

Horaire en salles

Le chant d’une sœur (V.F. de A Sister’s Song)

★★★ 1/2

Documentaire de Danae Elon. Canada, 2018, 80 minutes.