Monsieur je-sais-tout

Photo: AZ Films

Les bons sentiments n’inspirent pas nécessairement les bons films, même si la recette apparaît infaillible pour faire rire et pleurer. De façon méthodique, sans excès ni originalité, les cinéastes Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie (Amitiés sincères) abordent la question de l’autisme et son pouvoir de transformation sur l’entourage. Tout cela s’exerce très vite, dans des environnements chics et aristocratiques, entre un entraîneur de foot narcissique (Arnaud Ducret) et son neveu adolescent (Max Baissette de Malglaive) jonglant brillamment avec les chiffres, dont il a la garde pour environ 15 jours. C’est suffisant pour bousculer une vie, mais sans jamais nous surprendre, autre tandem désaccordé qui finit par trouver la note juste. Une vision charmante, mais aseptisée de cette réalité, donnant à l’ensemble des allures de conte de fées.

Notre critique complète

​Horaire en salles

Monsieur je-sais-tout

★★ 1/2

Comédie dramatique de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie. Avec Arnaud Ducret, Max Baissette de Malglaive, Alice David, Jean-François Cayrey. France, 2018, 99 minutes.