Les 33es prix Gémeaux sous le signe de la comédie

Jean-Philippe Wauthier anime le Gala des 33es prix Gémeaux.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Jean-Philippe Wauthier anime le Gala des 33es prix Gémeaux.

Plus tôt cet après-midi, Anaïs Favron a animé l’Avant-Première des 33es prix Gémeaux où l’on a dévoilé 56 lauréats. Rappelons que, jeudi soir, Chantal Lamarre et Dominic Arpin avaient animé la Soirée des artisans et du documentaire où 52 trophées ont été distribués.

Forte de dix nominations, la deuxième saison de la comédie Lâcher prise a gagné quatre Gémeaux, permettant à Sébastien Gagné de remporter celui de la meilleure réalisation, à Isabelle Langlois, du meilleur texte, à Simon Lacroix, du meilleur rôle de soutien masculin et à Sylvain Léonard, du meilleur rôle de soutien féminin. Sacrée meilleure série comique l’an dernier, Lâcher prise s’était classée première au palmarès avec six trophées.

On like « Like-moi ! »

À l’instar de Lâcher prise, la troisième saison de Like-Moi ! a décroché quatre fois les honneurs, soit deux fois plus que l’an dernier, où elle avait reçu les Gémeaux de la meilleure série humoristique et de la meilleure composante numérique pour une émission ou série : fiction.

Couronnée une fois de plus meilleure série humoristique, Like-moi ! a valu à Jean-François Chagnon et à Isabelle Garneau de remporter le prix Gémeaux de la meilleure réalisation, et à Marc Brunet, celui du meilleur texte.

Pour leur part, Adib Alkhalidey, Sonia Cordeau, Yannick De Martino, Marie Soleil Dion, Karine Gonthier-Hyndman, Guillaume Lambert, Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, Katherine Levac et Florence Longpré se sont partagé le Gémeaux de la meilleure interprétation.

Formules gagnantes pour Diaz

Ayant mis fin à Formule Diaz pour se consacrer à la conception de son prochain magazine culturel (L’effet wow), Sébastien Diaz s’est distingué à quatre reprises dans la soirée. Sacrés meilleur magazine culturel et meilleur magazine de services, Formule Diaz et Format familial lui ont valu deux Gémeaux de la meilleure animation, le second étant partagé avec sa compagne et coanimatrice, Bianca Gervais. Pour mémoire, la websérie qu’il réalise, Terreur 404, concourait aussi dans cinq catégories.

À sa huitième saison, Génial ! a également fait belle figure en décrochant trois Gémeaux, celui du meilleur jeu, de la meilleure réalisation pour Mathieu Gadbois et Frédéric Nassif et de la meilleure animation pour Stéphane Bellavance et Martin Carli.

Du côté des gros canons

Nommées douze fois chacune, la série dramatique Fugueuse et la série dramatique annuelle District 31 ont vu respectivement Claude Legault et Gildor Roy repartir avec le prix Gémeaux du Meilleur rôle de soutien masculin.

Ayant remporté cinq trophées à la Soirée des artisans et du documentaire, faisant de lui la production la plus couronnée de la soirée, le Bye Bye 2017, onze fois en nomination, s’est fait coiffer par Les Appendices Tourlou 2017 dans la catégorie Meilleure spéciale humoristique. Jeudi, Les Appendices avaient également mis la main sur le prix Gémeaux du meilleur habillage graphique.

Cumulant neuf nominations, la première saison de la série dramatique Faits divers a gagné le prix Gémeaux du meilleur texte grâce à la plume de Joanne Arseneau. Nommée huit fois, la série dramatique L’imposteur s’est distinguée en la personne de Johanne Fontaine, lauréate du prix Gémeaux du meilleur rôle de soutien féminin. Quant à la série dramatique Plan B, nommée sept fois, elle s’est illustrée au palmarès avec le prix de la meilleure réalisation pour Jean-François Asselin.

Jean-Philippe Duval, Danielle Trottier et Ayisha Issa ont respectivement remporté les Gémeaux de la meilleure réalisation, du meilleur texte et du meilleur rôle de soutien féminin pour la série dramatique annuelle Unité 9, nommée cinq fois (plutôt que dix l’an dernier).

Enfin, ce soir, dès 20 h, Jean-Philippe Wauthier animera le Gala des 33es prix Gémeaux. Dix-sept prix y seront remis, dont celui du public, où concourent District 31, Donnez au suivant, Fugueuse, Hubert et Fanny et O’.