L’histoire de Jean-Christophe

Photo: Walt Disney Pictures Canada

Après l’irrévérencieux Ted et l’espiègle Paddington, il apparaissait impératif que Winnie l’ourson, icône de l’enfance vieille de plus d’un siècle, poursuive son passage vers le numérique. Ce philosophe poilu, joufflu, indolent, constate à regret que son grand ami d’autrefois, Christopher Robin, le double littéraire du fils de l’auteur de ses aventures, Alan Alexander Milne, a lui aussi pris de l’âge et des rides. Ewan McGregor y injecte son charme (encore) juvénile, retrouvant peu à peu son coeur d’enfant après l’avoir abandonné dans la campagne anglaise pour devenir un Londonien ambitieux et affairé. Cette apologie du temps de qualité et des congés payés ne brille pas par sa subtilité, mais s’avère émouvante et amusante quand Winnie (toujours avec la voix rassurante de Jim Cummings) et ses amis prennent les commandes. Du travail honnête de la part du réalisateur Marc Forster, moins inspiré toutefois que dans Finding Neverland, un sommet dans le genre.

Notre critique complète

Horaire en salles

Christopher Robin (V.F. : L’histoire de Jean-Christophe)

★★★ 1/2

Comédie fantaisiste de Marc Forster. Avec Ewan McGregor, Hayley Atwell, Bronte Carmichael, Mark Gatiss. États-Unis, 2018, 104 minutes.