Wallay

Photo: Bathysphere

Ce premier long métrage fiction de Berni Goldblat, tourné pour l’essentiel au Burkina Faso, est une fable d’apprentissage à la fois maladroite, sincère, touchante et culturellement respectueuse, à travers les beautés et mystères du pays. Le jeu des acteurs est plus récité que ressenti, mais certaines scènes très belles, une musique exceptionnelle et un message du retour aux racines pour pouvoir mûrir ont des charmes qui peuvent toucher un jeune public, s’il accepte les limites stylistiques de Wallay.

Notre critique complète

Horaire en salles

Wallay

★★ 1/2

Film d’apprentissage de Berni Goldblat. Avec Makan Nathan Diarra et Ibrahim Koma. France-Burkina Faso-Qatar, 2017, 84 minutes.