RBG

Jamais elle n’élève la voix et personne ne l’a vue dans aucune grande manifestation féministe. Pourtant, de nombreuses personnes s’accordent pour dire que Ruth Bader Ginsburg a changé le visage (conservateur et misogyne) des États-Unis, et ce, bien avant son entrée comme juge à la Cour suprême. Cette femme d’exception, haute comme trois pommes mais d’une grandeur intellectuelle stupéfiante, fille d’immigrants née à Brooklyn, continue, à 85 ans, de façonner le paysage judiciaire de son pays, bien sûr contre vents et marées. Ses admiratrices sont d’une grande dévotion, à commencer par les cinéastes Julie Cohen et Betsy West, conviant amies d’enfance, camarades de classe, membres de sa famille à témoigner de sa détermination à transformer la société grâce aux textes de loi. Et elles s’amusent aussi à décrire le phénomène culturel et populaire qu’elle est devenue, rivalisant en popularité auprès des jeunes avec Bernie Sanders. Pas mal moins tonitruante, tout aussi éloquente et non moins essentielle.

Notre critique complète

Horaire en salles

RBG

★★★★

Documentaire de Julie Cohen et Betsy West. États-Unis, 2018, 97 minutes.