«La chute de l’empire américain» distribué dans une vingtaine de pays

Denys Arcand
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Denys Arcand

Le prochain film de Denys Arcand, « La chute de l’empire américain », devrait être distribué dans plus d’une vingtaine de pays.

Les Films Séville a indiqué mercredi soir que Sony Pictures Classics a acquis les droits de distribution du film pour les États-Unis, le Mexique, l’Amérique centrale, l’Argentine, le Chili, le Paraguay, l’Uruguay, le Brésil, la Colombie, le Mexique, le Pérou, l’Équateur, la Bolivie, le Venezuela, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Aussi, Seville International a dit avoir conclu des ententes pour la distribution du long métrage de Denys Arcand en Chine, en Suisse, en Russie, en Grèce, en Espagne, en Israël, au Portugal, à Taïwan, en Turquie et en ex-Yougoslavie. Plusieurs autres territoires sont également en cours de négociations, a-t-on soutenu.

Sony Pictures Classics se réjouit de présenter « cette oeuvre robuste au public américain » d’un cinéaste de retour « avec un esprit satirique aussi mordant, perspicace et divertissant que jamais », selon le communiqué des Films Séville.

D’abord connu sous le titre « Le triomphe de l’argent », le long métrage de Denys Arcand a adopté celui de « La chute de l’empire américain » en mars dernier. Le nouveau titre rappelle celui du « Déclin de l’empire américain », qui lui avait valu une nomination aux Oscars en 1987.

La sortie au Québec est prévue pour le 28 juin.

« La chute de l’empire américain » raconte l’histoire de Pierre-Paul Daoust, célibataire et solitaire, qui détient un doctorat en philosophie de McGill. En allant livrer un colis dans une pseudo-boutique de vêtements pour femmes, il tombe sur une scène de vol à main armée qui a mal tourné : deux morts. Il se retrouve devant deux sacs de sport remplis de billets de banque. Il est alors confronté à un dilemme : partir avec les sacs d’argent ou pas ?

« La chute de l’empire américain » mettra en vedette Alexandre Landry, Louis Morissette, Maripier Morin, Rémi Girard, Maxim Roy, Pierre Curzi et Florence Longpré.