Images de la pauvreté au Ryerson

Gordon Parks, « Flávio après une crise d’asthme », Rio de Janeiro, Brésil, 1961
Photo: Fondation Gordon Parks Gordon Parks, « Flávio après une crise d’asthme », Rio de Janeiro, Brésil, 1961

Le Ryerson Image Centre est un lieu méconnu de Toronto. Il propose pourtant des expositions de haut niveau. Ces jours-ci, il nous invite à revisiter un projet du photodocumentariste africain-américain Gordon Parks.

En 1961, pour la revue Life, Parks se rendit au Brésil afin de montrer la pauvreté dans les favelas de Rio de Janeiro. Il s’attachera à un jeune garçon, Flávio da Silva, qui souffrait de malnutrition et d’asthme. Les images de ce garçon et de sa famille ne choqueront pas que les États-Uniens, mais aussi les Brésiliens…

L’hebdomadaire O Cruzeiro décida d’y répondre en envoyant à New York le photographe Henri Ballot afin de documenter la pauvreté dans cette ville pourtant si riche. Ballot raconta ne pas avoir eu à aller bien loin de l’aéroport, la trouvant dans le Lower East Side, à cinq minutes de Wall Street… Il publia des photos de la famille Gonzalez qui vivait dans des conditions épouvantables, dont une image d’un enfant couvert de coquerelles alors qu’il dormait.

En racontant cette histoire, cette exposition soulève la question délicate de la (fausse) sensibilité devant la souffrance des autres. Est-il plus facile d’être empathique quand la misère est au loin que lorsqu’elle est au coin de notre rue ?

Gordon Parks : The Flávio Story

Au Ryerson Image Centre, 33 rue Gould, Toronto, jusqu’au 9 décembre