Un sucre au goût amer

A Subtlety (2014), de Kara Walker
Photo: Jason Wyche A Subtlety (2014), de Kara Walker

New York — C’est l’événement en arts visuels ces jours-ci à New York. Des centaines de visiteurs font la queue, parfois pendant une heure, pour visiter la première installation monumentale de l’artiste Kara Walker. Cette oeuvre est montrée à Brooklyn, dans la Domino Sugar Factory, gigantesque complexe industriel en partie démoli (il le sera bientôt complètement), qui fut au XIXe siècle le site de la plus grande raffinerie de sucre au monde.

 

Walker n’a pas choisi ce lieu au hasard. Il permet de parler de thèmes chers à cette artiste : l’esclavage, l’exploitation de l’homme par l’homme.

 

Cette pièce, intitulée A Subtlety or The Marvelous Sugar Baby, fait référence à ces sculptures, les subtleties, sorte d’entremets, souvent en sucre, que l’on servait dans les banquets autrefois. Son sous-titre souligne qu’il s’agit d’« un hommage aux artisans sous-payés et surmenés qui ont cultivé notre goût pour le sucré, des champs de canne aux cuisines du Nouveau Monde ». Walker explique qu’elle est fascinée par la symbolique de la transformation du sucre brun en sucre blanc, comment cela fait écho au processus pour devenir Américain…

 

Cette oeuvre est constituée d’une immense sphinge de 11mètres de haut par 23 mètres de long, en polystyrène, couverte de 30 tonnes de sucre blanc. Elle est entourée de 15statues de jeunes esclaves noirs, en mélasse (ou en résine). Elle porte un fichu comme le personnage de Aunt Jemima, avec toutes les connotations racistes que cette figure peut avoir. Pourtant, au premier abord, cette femme intrigante semblera symboliser un retournement de situation, la transformation d’une esclave noire en une femme surpuissante, connaissant les réponses aux énigmes du monde… Mais elle est en fait privée de son identité, blanchie par le sucre qui la recouvre. Nue, accroupie, elle offre au spectateur ses fesses, son vagin et ses seins, exhibée telle une bête de cirque, comme le fut, par exemple, Saartjie Baartman, surnommée la Vénus Hottentote, au XIXe siècle en Europe.

 

Cette oeuvre nous rappellera que le lobby du sucre est encore un des plus forts au monde. Cette industrie a su s’infiltrer dans tous les produits de consommation alimentaire, participant à l’épidémie d’obésité et de diabète en Occident et qui aux États-Unis touche particulièrement les Noirs…


Collaborateur

A Subtlety or the Marvelous Sugar Baby

De : Kara Walker. À la Domino Sugar Factory, à Brooklyn, jusqu’au 6 juillet (les vendredis, samedis et dimanches) creativetime.org/projects/ karawalker