Après Papier, place au Feature Contemporary Art Fair

Forte du succès de son événement annuel Papier, l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) lance une nouvelle foire d’art contemporain à Toronto. Feature Contemporary Art Fair veut offrir un pendant « plus pointu » à la très commerciale Toronto International Art Fair (TIAF).

 

« On veut offrir quelque chose de complètement à l’opposé de ce qui existe déjà à Toronto, confirme au Devoir Julie Lacroix, directrice générale de l’AGAC. Ce sera une foire tout à fait différente [de Papier]. Le marché torontois permet un événement plus ouvert, pas seulement consacré aux seules oeuvres sur papier. »

 

L’événement n’aura rien à voir avec Papier, qui se tient à Montréal, sinon la même équipe organisatrice. Il se tiendra en même temps que la foire torontoise, le dernier week-end d’octobre, dans le studio de répétition du Canadian Opera Company, sur Front Street. Le coût d’entrée sera aussi équivalent.

 

Avec sa vingtaine de galeries réparties sur 10 000 pieds carrés, la Feature Art Fair opte pour un format plus intimiste que la TIAF. Dimension humaine qui a d’ailleurs largement contribué au succès de Papier. Chaque galerie proposera au maximum trois artistes, misant sur la qualité plutôt que la quantité. Julie Lacroix compare cette nouvelle fenêtre sur l’art canadien à l’Independant Art Fair de New York, qui mise davantage sur les échanges et discussions entre les kiosques et leurs artistes.

 

Le désir d’avoir d’une nouvelle foire pancanadienne plus intime et axée sur l’art strictement contemporain anime le milieu depuis longtemps. L’AGAC a décidé de foncer, misant sur le capital de sympathie gagné avec Papier, avant que d’autres n’occupent le terrain.

 

Autrement orienté, Papier, qui érigera son chapiteau dans le Quartier des spectacles à la fin du mois, vise davantage à démocratiser l’art visuel en offrant au public plus frileux des oeuvres à plus petit prix. D’où sa niche, axée sur un seul support réputé plus accessible, et son accès gratuit pour le grand public. La manifestation n’a cessé de prendre du galon depuis sa création en 2007. Deux galeries de plus s’ajoutent à l’édition 2014, pour un total de 44 kiosques plutôt que les 42 de 2013. L’AGAC nourrit toujours l’ambition d’y convier aussi des galeries internationales, mais reconnaît que si la Feature Art Fair fonctionne bien, c’est peut-être là que convergeront plutôt les galeries étrangères.

 

L’AGAC compte 40 galeries membres. Ses derniers inscrits venus de Toronto (Clint Roenisch, LE Gallery) confirment son positionnement plus en plus pancanadien. À l’instar de Papier, dont plus du tiers des exposants vient maintenant de l’extérieur du Québec.