Percé - Le musée Le Chafaud a 30 ans

Thierry Haroun Collaboration spéciale

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Pour ses 30 ans, le musée Le Chafaud de Percé présente, du 21 juin au 21 septembre, deux expositions, l’une s’intitulant Habiter la mer, et l’autre, la principale, ayant pour titre Un maître à Percé.

U n maître à Percé ? Mais de quel maître s’agitil au juste? « C’est un peintre de grand talent du nom d’Alber to Tommi », explique le directeur du musée, Jean-Louis Lebreux. Tommi est né en 1917 à Empoli, une ville située près de Florence. Et c’est à Florence qu’il fera la connaissance d’une Gaspésienne du nom de Suzanne Guité (elle-même artiste peintre et sculpteure). «En 1948, Suzanne Guité était à Florence pour étudier la taille de la pierre. Tommi, lui, a été l’élève et puis l’ami du peintre Filippo De Pisis. Un maître impor tant dans le mouvement post-Macchiaioli à Florence. »
 
Tout juste après leur rencontre dans le berceau de la Renaissance, Tommi et Guité s’installeront à Percé pour y fonder une famille et le Centre d’art de Percé, véritable carrefour des arts et de la culture au Québec dans les années 1950 et 1960. « Ce qui est intéressant dans les œuvres d’Alberto Tommi que nous présentons, c’est qu’elles ont été faites à Percé. On y sent par ailleurs la façon de travailler qu’avaient les artistes italiens de la Toscane à cette époque. Tommi est d’une très grande culture. Il côtoyait les peintres futuristes et ceux du mouvement métaphysique », note encore le directeur.
 
Au total, l’exposition Un maître à Percé présentera une quarantaine d’œuvres (huiles sur toile illustrant des paysages de pêche et autres rivières) datant de 1948 jusqu’à la mort à Percé de Tommi, en 1959. Ces œuvres proviennent de collections privées (Montréal, Québec, Matane, Rimouski et Repentigny) ainsi que de la collection du musée. En complément, un catalogue (très attendu) sera produit pour l’occasion. Chose rarissime au Chafaud.
 
Habiter la mer

L’exposition Habiter la mer occupera la mezzanine de l’ancien bâtiment de pêche. On y présentera des œuvres du peintre André Pitre, originaire de Chandler, en Gaspésie. «C’est un artiste très connu dans les galeries de Montréal et d’Ottawa», assure M. Lebreux. Une vingtaine d’œuvres (technique mixte, grands et petits formats) seront ainsi accrochées.