Henry’s ferme le magasin Lozeau sans avertir ses employés

Le magasin de matériel photographique Lozeau, pilier de la rue Saint- Hubert, ferme ses portes après 95 ans.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le magasin de matériel photographique Lozeau, pilier de la rue Saint- Hubert, ferme ses portes après 95 ans.

Le magasin de matériel photographique Lozeau ferme ses portes après 95 ans de service. Ce pilier de la rue Saint-Hubert avait été racheté en 2019 par la chaîne canadienne Henry’s, qui avait elle-même, en 2020, dû se mettre à l’abri de ses créanciers. « C’est le coeur lourd que nous vous annonçons que notre magasin Lozeau fermera définitivement ses portes le 28 juin 2022 », peut-on lire sur le site de l’entreprise.

Selon Lise Lozeau, l’ancienne propriétaire du commerce, qui demeure propriétaire de l’immeuble, la compagnie a vidé le magasin durant la nuit de lundi à mardi sans en avertir ni le propriétaire ni ses employés, qui se sont heurtés à des portes closes mardi matin. « On l’a appris en même temps que tout le monde », dit Mme Lozeau. Désireux de résilier le bail, les représentants de Henry’s ont mandaté un avocat pour y arriver.

En 2019, Henry’s avait pourtant signifié son désir d’ouvrir une succursale au Québec et d’y poursuivre la vente de matériel photographique. « C’était un magasin familial comme le nôtre », dit Lise Lozeau. Sur le site de l’entreprise, la compagnie affirme avoir été affectée à la fois par la pandémie, par les longs travaux sur la rue Saint-Hubert et par les problèmes d’approvisionnement mondiaux.

Par ailleurs, plusieurs internautes ont témoigné sur les réseaux sociaux de la baisse de la qualité du service chez Lozeau après la vente à Henry’s. On y dénonce l’absence de services en français sur le site Internet et le congédiement d’anciens employés au moment du transfert.

« Il en restait trois ou quatre », constate Lise Lozeau, ajoutant que les autres anciens employés s’étaient replacés dans des entreprises concurrentes.

Selon elle, malgré les changements technologiques, « il y aura toujours des photographes et des passionnés qui continueront d’acheter de vrais appareils », plutôt que de faire de la photo avec leur téléphone.

Le magasin Lozeau a été fondé en 1927 par Léo Lozeau, le père de Lise, qui faisait notamment de la photo de mariage. L’entreprise est restée dans la famille jusqu’en 2019.

« Difficile d’expliquer le sentiment qui m’habite… Ils ferment après 95 ans. Pas croyable », a écrit la fille de Lise Lozeau, Manon Lozeau-Simard, sur sa page Facebook.

À voir en vidéo