BAnQ sous le coup d’une cyberattaque

Les services en ligne de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) sont interrompus depuis le week-end dernier.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Les services en ligne de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) sont interrompus depuis le week-end dernier.

Les services en ligne de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) sont interrompus depuis le week-end dernier en raison d’une attaque informatique.

La situation est présentement maîtrisée. « Aucune nouvelle infiltration n’a été détectée depuis l’attaque survenue vendredi, explique au DevoirClaire-Hélène Lengellé, responsable des relations avec les médias. Aucune fuite de données concernant les usagers ou les services de BAnQ ne semble s’être produite dans la foulée de l’intrusion. Nous travaillons présentement à renforcer les configurations de sécurité de notre site afin de pouvoir rétablir graduellement les services. »

Le retour à la normale devrait se produire au début de la semaine prochaine. BAnQ semble être la seule institution gouvernementale touchée par l’attaque. Sa porte-parole assure qu’aucun rançongiciel n’a été utilisé et que les pirates n’ont donc pas pris le contrôle des données ou de l’accès aux serveurs. Il a été impossible de connaître l’origine nationale ou internationale de l’agression numérique.

Il s’agit d’une première intrusion semblable pour Bibliothèque et Archives. En mai 2021, un assaut informatique du site de La Place 0-5 avait forcé la fermeture immédiate des locaux et de services en ligne de la Grande Bibliothèque, mais aussi d’Hydro-Québec, de Loto-Québec, d’une vingtaine de municipalités et même des Forces armées canadiennes. Ces clients utilisaient tous les services de l’entreprise InMedia, comme La Place 0-5, guichet pour les places en garderie.

Nous ne sommes pas une entreprise financière. Les données personnelles de nos usagers n’ont pas été volées. Nous ne comprenons donc pas l’objectif de cette intrusion.

Motif inconnu

« Nous ne sommes pas une entreprise financière, explique Mme Lengellé. Les données personnelles de nos usagers n’ont pas été volées. Nous ne comprenons donc pas l’objectif de cette intrusion. »

Les travaux de sécurisation vont se poursuivre dans les prochains jours. Entre-temps, tous les services en ligne demeurent indisponibles : la réservation (mais le catalogue peut être consulté) ; le service de prêt entre bibliothèques ; les ressources numériques externes (y compris les livres numériques) ; le dépôt légal ; le téléchargement de documents sur le site du Service québécois du livre adapté.

La Grande Bibliothèque rouvre ses portes mardi comme d’habitude. Son réseau sans fil n’est pas accessible, mais il est possible d’utiliser le réseau MTLWIFI. La réservation et le renouvellement des emprunts fonctionnent aux comptoirs d’information, et l’emprunt peut se faire en libre-service. On peut se renseigner au sujet des services offerts sur place et présentement indisponibles sur le site de BAnQ.

À voir en vidéo