De soi et d’autres pour la saison 2019-2020 à Espace Go

De gauche à droite: la soprano Chantal Lambert, la directrice d’Espace Go, Ginette Noiseux, la metteuse en scène Solène Paré, les comédiens Pascale Bussières et Jean-François Casabonne, et l’auteure Alexia Bürger
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir De gauche à droite: la soprano Chantal Lambert, la directrice d’Espace Go, Ginette Noiseux, la metteuse en scène Solène Paré, les comédiens Pascale Bussières et Jean-François Casabonne, et l’auteure Alexia Bürger

Des femmes qui tentent de saisir l’impact qu’ont les autres sur leur vie seront au centre de la saison 2019-2020 du théâtre Espace Go, qui débutera avec Les louves de Sarah DeLappe, un audacieux portrait des millénariaux auquel s’attaque la metteuse en scène et artiste en résidence Solène Paré.

Autre création attendue, celle de J’ai cru vous voir, le nouveau texte d’Alexia Bürger sur les amours de Rachel Laforest et de Paul-Émile Borduas. Joie, on pourra attraper le magnifique Soifs matériaux de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, lancé au FTA.

Suivra Les serpents, dans une mise en scène de Luce Pelletier, un doublé aux accents classiques avec L’hiver attend beaucoup de moi (avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal) et La voix humaine. On aura aussi l’occasion de revoir deux productions d’envergure, Parce que la nuit, de même que L’assemblée.