La Grande Bibliothèque ouverte le vendredi soir

Le prolongement des heures d’ouverture du vendredi pourrait générer au moins 50 000 entrées de plus par année.
Photo: Source Télé-Québec Le prolongement des heures d’ouverture du vendredi pourrait générer au moins 50 000 entrées de plus par année.

La Grande Bibliothèque sera désormais ouverte sur quatre étages les vendredis soirs, jusqu’à 22 h, et l’espace jeunes y sera accessible jusqu’à 20 h. C’est ce qu’ont annoncé conjointement vendredi le ministre de la Culture et des Communications du Québec, Luc Fortin, le maire de Montréal, Denis Coderre, et la p.-d.g. de BAnQ, Christiane Barbe.

La Ville de Montréal a décidé d’ajouter 3 millions de dollars à l’enveloppe annuelle de 8,4 millions qu’elle allouait déjà à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Le ministère de la Culture et des Communications assumera le reste des coûts des heures d’ouverture prolongées.

Selon Mme Barbe, le prolongement des heures d’ouverture du vendredi pourrait générer au moins 50 000 entrées de plus par année. Selon elle, ces estimations sont conservatrices puisque la Grande Bibliothèque accueille déjà quotidiennement de 7000 à 8000 visiteurs. Cette prolongation permettra aux personnes travaillant au centre-ville d’aller se chercher des livres pour le week-end et répond à une demande, dit-elle.

Selon le maire Coderre, le succès de la Grande Bibliothèque est contagieux et « rejaillit sur l’ensemble du réseau des bibliothèques municipales, dont l’achalandage est en croissance ».


Ouverture numérique

« L’entente renouvelée » entre les trois partenaires permettra aussi d’enrichir la collection numérique de la Grande Bibliothèque, entre autres en permettant d’acheter des livres qui n’existent qu’en format numérique. À l’heure actuelle, la Grande Bibliothèque met en circulation 16 millions de documents numériques de toutes natures, qui font l’objet de 13 millions de consultations par année. Sur les cinq millions d’emprunts par année que gère la Grande Bibliothèque, quatre millions sont des emprunts de livres physiques et un million, des emprunts numériques. « Le prêt de livres physiques est stable et le prêt de livres numériques est en croissance », dit Mme Barbe.

Par l’entente tripartite reconduite vendredi, les partenaires « s’engagent à collaborer étroitement à l’évolution de la bibliothèque Saint-Sulpice vers son nouveau statut, à savoir une bibliothèque pour adolescents et un laboratoire d’innovation et de création ».

La Grande Bibliothèque enregistre présentement quelque 42 000 visites par semaine et propose 3,5 millions de documents à emprunter ou à consulter sur place.

1 commentaire
  • Dominique Giroux - Abonnée 20 août 2016 18 h 42

    La Grande Nouvelle!

    Je ne comprends pas le traitement de cette information. Si la Grande Bibliothèque était fermée le vendredi soir, c'est à cause de coupures dans les services, car celle-ci était bel et bien ouverte, il n'y a pas si longtemps, tous vendredis soir depuis son ouverture.

    Pourquoi ne pas en avoir fait mention dans cet article plutôt que de nous annoncer en Grande Pompe ce qui existait avant.